1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbnb : les amendes infligées aux propriétaires parisiens ont bondi en 2018
Boursorama avec Newsgene09/01/2019 à 11:27

(PIXABAY / Reisefreiheit_eu)

En 2018, la mairie de Paris a distribué deux fois plus d'amendes aux propriétaires de logements meublés touristiques qu'en 2017. En cause : le non-respect du plafond légal de 120 jours de locations par an. 156 logements de la capitale ont été épinglés pour un montant global de 2,1 millions d'euros. La mairie compte aller plus loin en attaquant les plateformes qui ne suppriment pas ces annonces illégales de leurs sites. 

Les sanctions sont tombées en 2018 pour les propriétaires parisiens qui ne respectaient pas les règles de location concernant les meublés touristiques, rapporte Europe 1. Le montant global des amendes s'élève ainsi à 2,1 millions d'euros d'amendes contre 1,3 million en 2017.

Des « hôtels clandestins »

Sur les douze derniers mois, la mairie de Paris a épinglé les propriétaires de 156 logements qui n'avaient pas respecté le plafond légal des 120 jours autorisés par an. C'est deux fois plus qu'en 2017, précise la radio. Par ailleurs, 118 condamnations pour des locations illégales ont été prononcées en 2018, précise Le Parisien.

La mairie de Paris s'inquiète d'un phénomène qui se développe : de plus en plus de multipropriétaires font de la location de courte durée leur principale source de revenus. « Nous avons de plus en plus des propriétaires qui achètent des immeubles entiers et les transforment en hôtels clandestins », explique Ian Brossat, adjoint PCF à la mairie de Paris, en charge du logement.

Les locations Airbnb bientôt interdites dans l'hypercentre ?

L'élu estime que la situation est alarmante dans les quatre premiers arrondissements de la capitale où les Parisiens ont de plus en plus de mal à se loger. « Un quart des logements ne sont plus des logements habités par des Parisiens, la nécessité de réguler tout ça est plus que jamais essentielle », promet Ian Brossat cité par Europe 1. Il envisage d'ailleurs d'interdire purement et simplement les locations Airbnb dans ce secteur. « J'assume plus que jamais. Et ce sera un sujet structurant des prochaines municipales », assure-t-il Au Parisien.

Une trentaine d'agents de la Mairie de Paris arpentent les rues de la capitale pour débusquer les contrevenants. Par ailleurs, la municipalité a également annoncé qu'elle allait porter plainte dans les prochaines semaines contre les plateformes locatives qui conservent les annonces illégales.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • heimdal
    09 janvier11:46

    Et d'une gestion communiste

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer