1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Y a-t-il un début de bulle immobilière ?
Le Revenu13/10/2019 à 15:04

Vue de la Scène Musicale à Boulogne-Billancourt. (© cc F. Romero)

Le marché immobilier serait-il en surchauffe ? Plus d'un million de transactions ont été réalisées en France en un an et aucun ralentissement ne semble poindre. Certains analystes commencent par ailleurs à craindre un phénomène de bulles dans plusieurs grandes villes mondiales.

Les notaires ont recensé 1.020.000 transactions réalisées sur douze mois en France, à fin juillet 2019, soit une hausse de 7% sur un an. Ce volume annuel de ventes confirme la vitalité exceptionnelle du marché des logements.

Les notaires ne constatent actuellement aucun affaiblissement de cette dynamique. Ils estiment, dans leur dernière note de conjoncture du 24 septembre, que les volumes ne devraient pas baisser dans les mois à venir.

La baisse des taux en soutien

Les faibles taux d'intérêt des emprunts immobiliers sont attrayants, et le rendement limité de nombreux produits d'épargne a encore baissé avec cette chute des taux de marché, ce qui constitue un soutien durable à cette tendance.

Les indicateurs avancés des notaires anticipent, pour octobre, une hausse annuelle de 5,1% des prix des appartements, de 2,7% des maisons au niveau national, et de 7,8% à Paris.

Bulle à Paris ?

Dans le même temps, certains analystes, comme ceux d'UBS ou de Standard & Poor's, s'inquiètent d'une possible bulle immobilière dans les grandes villes, et notamment dans la capitale française.

Dans sa dernière comparaison internationale, la division gestion de fortune de la banque UBS considère qu'il y a une surévaluation importante des marchés immobiliers résidentiels dans la plupart des principaux centres financiers de la planète.

Elle

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer