Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La hausse des taux de crédit immobilier pour tous... ou presque

Primaliance25/09/2015 à 00:00

Selon Explorimmo, les emprunts à moins de 2% sur 20 ans se font de plus en plus rares, y compris pour les meilleurs profils.

La fin des taux de crédit à moins de 2 % sur 20 ans se rapproche ? Dans son dernier baromètre Vousfinancer.com note que les profils les plus solides éprouvent de plus en plus de difficultés  à emprunter en dessous de 2 %. La hausse des taux entamée cet été, n'épargne donc, plus personne. Même "les chouchous des banques", c'est à dire des couples possédant au moins 4 000 € de revenus et 10 % d'apport, voient leur taux d'intérêt progresser un peu partout en France. Exemple sur une durée de 20 ans, les excellents dossiers doivent compter sur des taux autour de 2,2 % à Paris, 2,35 % à Lille ou 2,15 % à Lyon. Les villes qui demeurent encore en deçà de 2 % se comptent sur les doigts d'une seule main : Bordeaux (1,95%) ou Metz (1,9%).

En corollaire de la remontée des taux, les renégociations de crédit reculent. Cette opération représente dorénavant chez Vousfinancer.com 25 % de l'ensemble des nouvelles demandes de crédit... contre 50 % en juin. Pour cause, les renégociations "concernent potentiellement moins de crédits et deviennent moins rentables", analyse Sandrine Allonier, responsable des relations banques. Une nouvelle positive  "d’un point de vue opérationnel ». Pourquoi ? Tout simplement parce que l’engorgement des demandes se réduit ce qui contribue ainsi à « un retour à la normale des délais de traitement".  Les nouveaux barèmes « premium » des taux de crédit immobilier montrent que les revenus sont un critère déterminant "davantage encore que l’apport ou le niveau d’endettement". Pour cause, le bas niveau des taux depuis début 2015 a permis aux banques d'atteindre leurs objectifs de production de crédit. Du coup elles ont tendance à être « plus sélectives » et à favoriser les personnes avec lesquelles « elles pourront mettre en place une vraie relation sur le long terme » soupire Jérôme Robin président fondateur de Vousfinancer. Enfin, bonne nouvelle pour les primo accédants. Ils figurent parmi les profils qui intéressent les établissements bancaires. Car "toute la relation est à construire" entre eux et la banque. Mais là encore, on s'en doute, la sélection est sévère !

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.