1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'introduction du non coté en assurance-vie
Boursorama avec Pratique.fr15/03/2019 à 18:30

Appelés également FCPR pour fonds communs de placements à risques, les titres non cotés en assurance-vie représentent une belle opportunité de placement. Une alternative intéressante et complémentaire aux Sicav et autres fonds communs de placement - FCP.

iStock.com-undefined

Les titres non cotés en assurance-vie, le private equity

Au sein des contrats d'assurance-vie en unité de compte, les épargnants ont depuis quelques années la possibilité d'allouer une partie de leur placement à des titres non cotés, à savoir des actions d'entreprises non cotées sur les marchés boursiers. Une opportunité rendue possible depuis la loi Macron de 2015 qui permet à nombre d'entreprises de bénéficier de financement pour soutenir leur croissance. Le FCPR pour -- fonds communs de placement à risques -- est un véhicule d'investissement qui donne la possibilité d'acheter ces titres pour les introduire dans son contrat d'assurance-vie. Il s'agit le plus souvent d'actions, on parle dans ce cas de private equity ou de capital-investissement. Le private equity permet de faire coup double : financer les entreprises de toute taille et générer un niveau de rendement attractif. Si pour l'heure, l'offre en FCPR demeure plus restreinte que celle des FCP, la tendance est à la hausse et de plus en plus d'assureurs proposent désormais ce support. À l'instar des Sicav, les titres non cotés jouent sur deux tableaux : un rendement possiblement élevé qui s'accompagne d'une prise de risque également importante. C'est pour cela que les conseils de son assureur sont essentiels. À savoir : le rachat des contrats se réalise soit en titres soit en numéraires, et donc pas uniquement en « cash ».

Les avantages de l'investissement sur les titres non cotés

Les avantages de l'investissement sur les titres non cotés Investir sur des titres non cotés est avantageux à plusieurs niveaux. Les FCPR sont accessibles au plus grand nombre, le minimum de souscription pouvant être de 1 000 € seulement selon les offres. Aussi, les titres non cotés sont plus nombreux que les titres cotés et peuvent dans bien des cas donner accès à des sociétés matures, bien installées et à la santé financière solide, ce qui génère une certaine sécurité d'investissement. Le niveau de rendement est par ailleurs attractif. Il s'agit même de l'un de ses plus gros atouts. Les derniers chiffres en date le prouvent clairement. Fin 2017, cette classe d'actifs a généré un rendement annuel moyen de 10,80 % sur quinze ans contre 7,10 % pour les titres du CAC40. L'investisseur peut tabler à la fois sur un rendement élevé et sur une certaine sécurisation du son capital, les titres de telles sociétés n'étant pas soumis aux fluctuations des marchés financiers. D'autant que l'investissement sur ces supports ne peut dépasser 10 % de l'enveloppe globale. Une bonne manière de diversifier ses investissements sans risquer trop gros. Autre avantage : les charges de fonctionnement sont moins importantes que celles des FCP. Mais une spécificité est toutefois à prendre en compte : à l'inverse des Sicav par exemple, les actifs des FCPR font l'objet d'une période de blocage de plusieurs années, de six à dix ans selon les contrats. Introduire des titres non cotés dans son contrat d'assurance-vie est une excellente façon de ventiler son capital et de miser sur une belle rentabilité.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer