Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Johnny Hallyday, le rocker qui aimait les luxueuses demeures

Le Figaro06/12/2017 à 12:41

Avec toute d'énergie qu'il dépensait lors de ses concerts, Johnny Hallyday appréciait l'atmosphère luxe, calme et volupté dans son ou plutôt ses chez lui. Visite en quatre étapes des repaires du rocker.

Sa demeure la plus emblématique, la villa Lorada (contraction du prénom de ses enfants Laura et David) qui s'étendait sur 1000 m² à Saint-Tropez a été vendue dans les années 2000. Mais Johnny Hallyday n'en conservait pas moins un coquet patrimoine immobilier lui permettant de se sentir bien chez lui en divers points du globe. Rapide découverte des lieux.

» LIRE AUSSI - Johnny Hallyday est mort à l'âge de 74 ans

o À Marnes-la-Coquette, cette résidence qu'il a voulu vendre et où il s'est éteint

Dans cette petite ville de 1700 habitants qui est aussi la plus riche de France, Johnny Hallyday possède une demeure qu'il a acquise avec Laeticia, sa femme, en 2000. C'est là que le chanteur s'est éteint le 6 décembre au matin. Baptisée «La Savannah», elle est située à une vingtaine de minutes de Paris. D'une surface de 900 m² habitables, la résidence, qui compte six chambres, est dotée d'un parc de près d'un 1 hectare, d'une piscine, d'un tennis et d'un cinéma privé qui peut accueillir une vingtaine de personnes.

Pourtant, le couple a cherché à vendre cette maison qu'ils ont mise sur le marché en 2010, soit dix ans après son acquisition. Son prix de vente? Entre 15 et 18 millions d'euros pour la maison «nue» et 26 millions si les acheteurs potentiels la prenaient tout équipée. Mais Johnny et Laëtitia n'ont pas trouvé preneur.

o Los Angeles, incontournable pied-à-terre américain

Fasciné depuis son plus jeune par les États-Unis, Johnny a longtemps effectué des allers-retours entre la France et la patrie de l'oncle Sam. Il a fallu attendre 2010 pour qu'il fasse de Los Angeles l'un de ses principaux lieux de vie en rénovant totalement cette maison dans le quartier de Pacific Palissade. Dans ce secteur doré où les stars se disputent les plus belles propriétés, il estime pouvoir vivre en toute tranquillité. Côté confort, il dispose de sept chambres et dix salles de bains dans cette demeure de 650 m². C'est aussi là qu'il bichonne sa collection de voitures et de motos.

o À Saint-Barth, une villa frappée par Irma

Installée dans l'île de Saint-Barthélémy, la somptueuse «Villa Jade» s'étale sur plus de 500 m² et dispose d'un immense séjour modulable et de huit chambres dont quatre sont installées dans des pavillons indépendants. Une piscine à débordement court sur toute la largeur de la villa surplombant la baie de Marigot. Les indispensables jacuzzis, salle de sport et salle de cinéma complètent le tableau. Le repaire caribéen de Johnny n'a pas été épargné par l'ouragan Irma. Alors que le rocker avait annoncé qu'il mettrait sa résidence à la disposition des sinistrés, il a dû y renoncer. Il a expliqué par la suite qu'elle n'était pas habitable après l'arrachement des toitures et les coupures d'eau et d'électricité.

Depuis septembre, l'ensemble a dû être remis en état. Il est proposé à la location quand ses propriétaires ne l'occupent pas notamment sur les sites St Barth Properties ou sur celui de l'hôtel de luxe Eden Rock. Ce dernier propose des séjours avec service hôtelier à partir de 5000 dollars (4202 euros) la nuit.

» LIRE AUSSI - NOTRE DOSSIER - La mort de Johnny Hallyday

o À Gstaad, un chalet qui a servi de domicile fiscal

Johnny Hallyday possède également un chalet situé sur les hauteurs de la très chic station de Gstaad, en Suisse. Doté de neuf pièces et de deux terrasses, sa surface habitable est de 320 m², selon une annonce publiée à l'époque sur le site de Cardis Sotheby's International Realty. À ce jour, l'offre n'est plus disponible. N'est-il plus en vente? Johnny et Laeticia ont-ils changé d'agence? Cela reste un mystère. Acheté en 2006, le chalet servait de domicile fiscal au chanteur pour bénéficier des avantages fiscaux qu'offre la Suisse. Les bénéficiaires du forfait fiscal ne sont taxés ni sur leur patrimoine, ni sur leurs revenus mais sur leurs dépenses (d'où l'appellation «impôt sur les dépenses»).

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.