Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Investir dans le bois : un retour aux sources qui porte ses fruits

Boursorama avec Pratique.fr29/10/2015 à 09:35

Investir dans la forêt peut être à la fois un moyen de construire ou diversifier son patrimoine et de réduire ses impôts. Pour cela, différentes solutions sont envisageables. Découvrez pourquoi et comment investir dans le bois peut être un bon choix.

La forêt peut constituer un bon investissement

Qui peut investir ?

Pour bénéficier du dispositif, il faut être un particulier et investir en numéraire dans le cadre de la gestion de son patrimoine privé.
Il s'agit d'un investissement assez facile d'accès puisque le prix moyen d'un hectare de forêt est en moyenne de 3 940€/ha avec une stabilité depuis plusieurs années.

Comment investir ?

Pour investir dans la forêt, vous pouvez :

  • - acheter une parcelle par le biais d'un notaire ou d'une Société d'Aménagement Foncier et d'Etablissement Rural (SAFER) ;
  • - passer par un Groupement Foncier Forestier (GFF) en souscrivant des parts. Vous devenez alors associé de la société civile et achetez des parcelles en commun avec d'autres investisseurs.


Investir par un GFF permet :
  • - une plus grande souplesse, car les sommes à investir peuvent être moins importantes;
  • - d'éviter les contraintes liées à la gestion de la parcelle : entretien, coupe…

Quels rendement et avantages fiscaux ?

Le rendement, de l'ordre de 2 à 5%, n'est pas la principale source d'attraction de l'investissement dans le bois. Mais accompagné de nombreux avantages fiscaux, il devient véritablement intéressant.
Si vous investissez en souscrivant des parts d'un Groupement Foncier Forestier, vous profitez :

  • - d'une réduction d'impôt sur le revenu équivalente à 18% du prix d'acquisition dans la limite annuelle d'un achat de 5 700€ pour une personne seule ou 11 400€ pour un couple soumis à une imposition commune. La réduction peut donc s'élever respectivement à 1 026€ et 2 052€ maximum. En contrepartie, vous devez vous engager à conserver vos parts au moins 8 ans. Dans le cas contraire, vous devrez rembourser la réduction d'impôt ;
  • - d'une réduction de l'ISF équivalente à 50 % du montant investi, l'année de l'investissement ;
  • - d'une exonération des droits de succession et donation de l'ordre de 75%, à la condition que vous déteniez les parts depuis au moins 2 ans lors de votre décès ou de la donation,
  • - d'une exonération d'ISF sur vos parts et ce à hauteur de 75% du montant de l'investissement.

Si vous décidez d'investir en direct, vous bénéficiez des mêmes avantages mais sachez que plusieurs conditions doivent être respectées :
  • - Le terrain acquis ne doit pas dépasser 25 ha.
  • - L'investissement doit permettre de constituer une unité de gestion d'au moins 5 hectares en une seule parcelle ou de porter à 10 ha une unité de gestion existante.
  • - Vous devez conserver le terrain pendant au moins 8 ans.
  • - Vous devez appliquer un plan de gestion agréé par le centre régional de propriété forestière ou en faire agréer votre propre plan dans les trois ans qui suivent l'acquisition.
  • - S'il s'agit d'un terrain à boiser, vous devez entreprendre le reboisement dans un délai de 3 ans à compter de l'acquisition puis le conserver pendant 15 ans.

Trucs et astuces

Attention, vous ne pouvez cumuler les réductions d'impôt sur le revenu (IR) et d'ISF obtenues lors de la souscription des parts de GFF. En revanche, vous pouvez décider d'attribuer une partie de l'investissement effectué sur l'IR et le reste sur l'ISF.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.