1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fusion Agirc/Arrco: quelles conséquences sur les cotisations et vos droits?
Le Particulier22/03/2019 à 16:00

goodluz/Shutterstock / goodluz

Au 1er janvier 2019, les régimes Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) et Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) ont fusionné. L'objectif de cette fusion est de créer un régime de retraite complémentaire plus simple.

Une seule caisse de retraite complémentaire et deux tranches

Depuis le 1er janvier 2019, les salariés du secteur privé cotisent à une unique caisse de retraite complémentaire, qu'ils soient cadres ou non-cadres. De fait, cette distinction a disparu.

Le nouveau régime Agirc-Arrco comportera deux tranches de salaire avec un taux de cotisation pour chacune d'entre elles:

Compte tenu du taux d'appel relevé de 125 % à 127 % au 1er janvier 2019, les taux de cotisations s'élèvent à:

Le paiement des cotisations est réparti entre l'employeur (60 %) et le salarié (40 %).

A savoir

Une cotisation de retraite complémentaire est calculée par rapport à un revenu de référence et un taux contractuel (cotisation = revenu x taux). Cette cotisation génère des droits pour votre future retraite. Toutefois, un prélèvement supplémentaire, appelé «taux d'appel», est appliqué. Ce prélèvement est destiné à subvenir aux besoins financiers des régimes de retraite et ne donne aucun droit à la retraite.

Suppression des cotisations complémentaires, création de nouvelles contributions

Les cotisations complémentaires (Association pour la gestion du fonds de financement de l'Agirc et de l'Arrco, Garantie minimale de points, Contribution exceptionnelle temporaire) ont été supprimées à compter du 31 décembre 2018.

Deux contributions ont été créées:

Là encore, le paiement des cotisations est réparti entre l'employeur (60 %) et le salarié (40 %). La CEG et le CET ne sont pas générateurs de droits à la retraite.

Un point Arrco = un point Agirc-Arrco

Dans le cadre de la fusion Agirc-Arrco, le système de retraite par points est conservé: chaque année, vos cotisations sont transformées en un nombre de points de retraite alimentant un compte ouvert à votre nom. Il s'agit de vos droits futurs à la retraite. Depuis le 1er janvier 2019, qu'en est-il de vos points déjà acquis?

Pour les non cadres: les points Arrco sont repris à l'identique (un point Arrco = un point Agirc-Arrco).

Pour les cadres: là encore, les points Arrco sont repris à l'identique. Les points Agirc sont convertis au moyen d'un coefficient (0,347798289). Pour résumer, le montant de vos points Agirc-Arrco est égal à vos points Arrco acquis avant le 1er janvier 2019 + vos points Agirc x 0,347798289 + vos points Agirc-Arrco acquis depuis le 1er janvier 2019.

La fusion Agirc/Arrco simplifie la retraite complémentaire des salariés du privé en créant une caisse unique et deux tranches. Certaines cotisations sont supprimées et d'autres créées (CET et CEG). Le taux d'appel est relevé à 127 %. Le système de retraite par points est conservé, avec une conversion des points acquis par les cadres.

12 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    22 mars17:06

    Quid d'une réforme dans les régimes spéciaux et de fonctionnaires !!! Il serait plus que temps.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer