Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Droit à l'erreur : le contribuable de bonne foi peut désormais se tromper sans subir de pénalité
Mingzi20/08/2018 à 08:30

Le droit à l'erreur a été définitivement validé depuis fin juillet. Ce que ça change concrètement. (Crédits:Fotolia)

Le droit à l'erreur a été définitivement validé depuis fin juillet. Ce que ça change concrètement. (Crédits:Fotolia)

Le « droit à l'erreur » a été adopté définitivement le 31/07 à l'Assemblée. Qu'est ce que cela va changer concrètement pour les français ?

Le « droit à l'erreur » était l'une des mesures phares du programme électoral d'Emmanuel Macron. Mardi 31 juillet, l'Assemblée nationale a adopté définitivement le projet de loi sur le droit à l'erreur, baptisé « Un Etat au service d'une société de confiance ». Qu'est ce que cela va changer concrètement ?

Qu'est ce que le droit à l'erreur ?

Le projet de loi concerne aussi bien les particuliers que les entreprises. Il donne au contribuable le droit de se tromper dans ses déclarations à l'administration sans subir de pénalité, mais une seule fois, et tant que l'erreur est de bonne foi. Il repose sur la « bienveillance » de l'administration. L'objectif est de « remettre de la confiance dans les relations entre les français et leurs administrations : la bonne foi doit profiter à l'usager et à l'entreprise ».

Aujourd'hui, en cas d'erreur, l'usager est présumé « fraudeur ». Avec le projet de loi, « si vous vous êtes trompé, ce sera désormais à l'administration de démontrer que vous n'êtes pas de bonne foi », avait expliqué Gérald Darmanin.

Ainsi, toute personne physique ou morale ayant involontairement méconnu, pour la première fois, une règle applicable à sa situation, ne subira plus ni amende ni privation de droit si elle rectifie son erreur, à son initiative ou quand l'administration le lui demande.

L'enjeu est de taille : en 2016, l'administration fiscale a infligé 19 ¬milliards d'euros de redressement aux entreprises et particuliers et les Urssaf ont demandé 1,5 milliard de ¬régularisations de cotisations sociales. Un contrôle sur deux a abouti à la détection d'une irrégularité.

Le droit à l'erreur pour les particuliers

Quelques exemples de ce que le projet va changer pour les français.

Le contribuable pourra signaler à l'administration fiscale une erreur dans sa déclaration de revenus sans devoir payer de pénalités et, dans ce cas, les intérêts de retard seront réduits de 50%. Si son erreur (de bonne foi) est détectée dans le cadre d'un contrôle fiscal, pas de pénalité mais les intérêts de retard seront réduits de 30%.

Le principe du rescrit, qui permet à un contribuable d'interroger l'administration sur sa situation fiscale et de se prévaloir ensuite des réponses de cette dernière, sera étendu.

Les horaires de certaines administrations vont être élargis jusqu'à 20h pour être accessibles aux personnes qui travaillent en journée. Les numéros de téléphone pour joindre l'administration seront désormais tous gratuits.

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodan3
    20 août14:51

    mais sinon comme d'hab, le "mossieur X" ne cherche pas à élever le débat sur le sujet du forum, il n'est là que pour vider son sac à bile. il est vrai que le pauvre pensait me faire taire ou partir comme avec d'autres membres du forum Alo, mais pas de bol pour son petit orgueil mesquin. c'est pas demain la veille qu'il aura le dernier mot...!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer