Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

DPE : pourquoi le prix des diagnostics immobiliers pourrait augmenter de 10 %
information fournie par Moneyvox 10/07/2024 à 08:20

(Crédits photo: © mattiagenini - stock.adobe.com)

(Crédits photo: © mattiagenini - stock.adobe.com)

Vous allez bientôt proposer votre logement à la vente ou à la location ? La réalisation d'un ensemble de diagnostics, dont le DPE, est obligatoire. Mauvaise nouvelle : les prix pratiqués pourraient rapidement augmenter.

Les diagnostiqueurs vont-ils devoir augmenter leurs tarifs ? C'est ce que craint Jean-Christophe Protais, président de Sidiane, l'une des fédérations représentant la profession. En effet, depuis le 1er juillet, de nouvelles obligations de formation et de contrôle sont entrées en vigueur. Des contraintes supplémentaires qui risquent d'avoir une influence sur le prix des diagnostics, et donc sur le portefeuille des propriétaires qui souhaitent vendre ou louer leur maison ou leur appartement. Pourquoi de tels changements sont-ils envisagés, et quelles vont être leurs conséquences ?

De nouvelles règles pour mieux encadrer l'activité des diagnostiqueurs

Amiante, plomb, termites, état de l'installation électrique… il existe une multitude diagnostics à réaliser avant de vendre ou de mettre en location un bien immobilier. Un package qui englobe notamment le Diagnostic de performance énergétique , plus connu sous son acronyme : « DPE ». Pour faire face aux critiques portant sur la réalisation et la pertinence de cette grille d'évaluation, le DPE avait déjà entièrement revu en 2021. Néanmoins, depuis, ce document a pris une importance accrue, et une nouvelle mise à jour des règles applicables est apparue nécessaire.

En effet, désormais, un mauvais diagnostic énergétique peut entraîner la nécessité de faire réaliser un audit énergétique en supplément lors d'une vente immobilière, ou même empêcher d'augmenter les loyers, voire de louer son logement, pour les propriétaires-bailleurs. Or, dans un même temps, le DPE a continué d'être décrié. Un article du Parisien a notamment révélé que certains DPE étaient en réalité de faux diagnostics ou des DPE de complaisance.

L'encadrement de l'activité des diagnostiqueurs et des règles relatives à l'établissement du Diagnostic de performance énergétique a ainsi été renforcé le 1er juillet 2024. Les professionnels du secteur sont désormais soumis à des obligations de formation renforcées, sous peine de perdre leur certification DPE. Des contrôles plus fréquents et plus approfondis de leur travail seront également organisés, dans l'objectif de fiabiliser les évaluations de la performance énergétique des logements.

A lire aussi: Immobilier : le DPE est-il suffisamment fiable pour interdire la mise en location de certains biens ?

Vers une augmentation générale du prix du DPE ?

Avec une réglementation plus contraignante, certains professionnels du secteur craignent que les prix des diagnostics n'augmentent. C'est par exemple le cas de Jean-Christophe Protais, président de Sidiane, l'une des fédérations représentant les diagnostiqueurs immobiliers. Pour lui, le surcoût pour les professionnels pourrait se chiffrer à 35 000 euros sur une période de 7 ans en raison du manque à gagner lors des journées de formation et du coût des contrôles effectués. Le président de Sidiane explique ainsi que « les prix devraient augmenter d'environ 10 % ».

Marc Milesi, gérant de la société NiceDiagnostic et administrateur de la Fidi, la Fédération interprofessionnelle des diagnostiqueurs immobiliers, prévoit d'ores et déjà une augmentation de ses tarifs : « C'est sûr que je vais devoir augmenter mes prix, ce sera sûrement à hauteur de 10 % d'ici la fin de l'année. Et encore à ce niveau, ce sera tout juste rentable ». Une mauvaise nouvelle pour les vendeurs et les bailleurs, qui doivent déjà s'acquitter de plusieurs centaines d'euros pour la réalisation du package de diagnostics, en fonction de leur zone d'habitation et du type de bien concerné.

Pour certains diagnostiqueurs immobiliers, augmenter les prix n'est cependant pas envisageable au vu de la concurrence. C'est le cas de Sébastien Lachaussée, diagnostiqueur à Paris, qui explique qu'après avoir augmenté ses prix en 2021, « augmenter mes prix ne serait pas envisageable quand certains proposent à côté des DPE à 30 euros... ».

6 commentaires

  • 10 juillet 22:47

    j'ai fait faire un DPE en décembre 2023 sur un 3P haussmannien rénové en 2014 avec isolation généralisée, chauffage gaz hautes performances, etc. Conso réelle des locataires sur 9 ans = B / C. Note du DPE = D / D, triplement de la conso de la VMC, +65 % de la conso de chauffage. J'ai fait faire une véritable étude thermique à 350 euros qui trouve C / C, +25 % pour le chauffage mais ne vaut pas DPE


Signaler le commentaire

Fermer