Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Explosion à Beyrouth  - page 6

Mardi 4 août en début de soirée, une double explosion a retenti dans la zone portuaire de Beyrouth, la capitale du Liban. Selon les autorités, cette violente déflagration serait liée à un incident s'étant déroulé dans un bâtiment contenant plus de 2.500 tonnes de nitrate d'amonium. Cette substance, utilisée comme engrais, est déjà à l'origine de plusieurs catastrophes dont celle d'AZF à Toulouse en 2001. Selon la Croix-Rouge, l'explosion a fait au moins 100 morts et 4000 blessés mais ce bilan provisoire risque de s'alourdir dans les jours qui viennent.

  • information fournie par France 2418.02.202218:38

    L'armée israélienne affirme, vendredi 18 février, avoir activé son système de défense anti-aérien et dépêché des avions de chasse après qu'un drone ait pénétré dans l'espace aérien de l'État hébreu. Ce drone, en provenance du Liban, appartiendrait au Hezbollah

  • information fournie par Reuters18.02.202218:30

    BEYROUTH/JERUSALEM, 18 février (Reuters) - La milice chiite libanaise du Hezbollah, qui a annoncé cette semaine avoir commencé à produire ses propres drones, a fait voler vendredi un engin sans pilote au-dessus du nord d'Israël, qui a déclenché ses défenses anti-aériennes, avant de regagner le Liban. Le Hezbollah, qui a combattu l'Etat hébreu pendant une guerre d'un mois le long de la frontière libano-israélienne en 2006, a déclaré qu'il s'agissait d'un vol de reconnaissance de 40 minutes

  • information fournie par Reuters17.02.202213:15

    BEYROUTH/PARIS (Reuters) - Le gouvernement libanais a annoncé jeudi avoir attribué au groupe français CMA CGM une concession de dix ans pour la gestion, l'exploitation et la maintenance du terminal du port à conteneurs du port de Beyrouth. CMA CGM, basé à Marseille et contrôlé par la famille franco-libanaise Saadé, précise que cette concession s'accompagne d'un plan d'investissement de 33 millions de dollars (29,2 millions d'euros environ) sur dix ans, dont 19 millions sur les deux premières années

  • information fournie par Reuters17.02.202211:13

    BEYROUTH/PARIS, 17 février (Reuters) - Le gouvernement libanais a annoncé jeudi avoir attribué au groupe français CMA CGM CMACG.UL une concession de dix ans pour la gestion, l'exploitation et la maintenance du terminal du port à conteneurs du port de Beyrouth

  • information fournie par Reuters15.02.202216:32

    BEYROUTH, 15 février (Reuters) - Des membres de la Sécurité d'Etat libanaise ont cherché mardi à localiser le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, dans le cadre d'une assignation à comparaître émise par la justice, mais le patron de la banque centrale est resté introuvable, rapportent une source proche des services de sécurité et les médias locaux. Les agents de la Sécurité de l'Etat se sont rendus en vain dans deux résidences personnelles de Riad Salamé à la périphérie de Beyrouth ainsi qu'au siège de la banque centrale, selon cette source et la chaîne de télévision LBCI TV

  • information fournie par Reuters14.02.202215:45

    LE CAIRE, 14 février (Reuters) - La Jordanie commencera à exporter de l'électricité vers le Liban en mars après avoir finalisé un accord de financement avec la Banque mondiale, a déclaré le ministre jordanien de l'Energie Saleh Kharabsheh à la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya. L'accord de financement, soutenu par les États-Unis, vise à acheminer de l'électricité de Jordanie au Liban, via la Syrie, afin d'atténuer les pénuries d'énergie

  • information fournie par France 2409.02.202210:00

    Depuis quelques mois, la communauté juive ultra orthodoxe est touchée par une série de révélations d'abus sexuels sans précédent. Dernier en date : Chaim Walder, auteur à succès de livre pour enfants, qui a été accusé de crimes sexuels sur plus de 20 personnes, femmes et enfants

  • information fournie par Reuters01.02.202213:52

    BEYROUTH, 1er février (Reuters) - La juge Ghada Aoun a annoncé mardi avoir assigné à comparaître le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, ce dernier ayant refusé à trois reprises de se présenter devant elle, dans le cadre d'une enquête sur des accusations de détournement de fonds et de blanchiment d'argent. La magistrate avait déjà interdit début janvier au gouverneur de la banque centrale de voyager

  • information fournie par Reuters01.02.202213:14
    1

    par Nayera Abdallah BEYROUTH (Reuters) - L'archevêque Paul Gallagher, le chef de la diplomatie du Vatican, a reproché mardi aux responsables politiques libanais de profiter de la souffrance d'une grande partie de la population alors que le pays est plongé dans une profonde crise politique et économique. La Banque mondiale avait accusé mardi dernier, dans son rapport sur la situation économique du Liban, l'élite du pays d'"orchestrer" l'une des pires dépressions économiques du monde en raison de son exploitation des ressources

  • information fournie par Reuters01.02.202213:06

    par Nayera Abdallah BEYROUTH, 1er février (Reuters) - L'archevêque Paul Gallagher, le chef de la diplomatie du Vatican, a reproché mardi aux responsables politiques libanais de profiter de la souffrance d'une grande partie de la population alors que le pays est plongé dans une profonde crise politique et économique. La Banque mondiale avait accusé mardi dernier, dans son rapport sur la situation économique du Liban, l'élite du pays d'"orchestrer" l'une des pires dépressions économiques du monde en raison de son exploitation des ressources

  • information fournie par Reuters28.01.202219:30

    BEYROUTH, 28 janvier (Reuters) - Bahaa Hariri, frère de Saad Hariri, a annoncé vendredi son intention de poursuivre l'oeuvre de leur père Rafic Hariri au Liban. Dans un message enregistré, Bahaa Hariri a déclaré qu'il allait se "lancer dans la bataille pour reprendre" le Liban et qu'il serait bientôt de retour dans le pays

  • information fournie par France 2428.01.202218:29

    Le gouvernement libanais a repris, cette semaine, ses discussions avec le Fonds monétaire international (FMI). Objectif à terme : obtenir un plan de sauvetage allant jusqu'à 4 milliards de dollars

  • information fournie par France 2425.01.202213:22

    Alors que le Liban s'enfonce dans la pire crise économique et sociale de son histoire, les négociations viennent de reprendre avec le Fonds monétaire international en vue d'un plan de sauvetage. Mais pour accorder son aide à l'un des pays les plus endettés au monde (183 % du PIB en 2021), le FMI exige de nombreuses réformes

  • information fournie par France 2425.01.202207:31

    A la Une de la presse, ce mardi 25 janvier, les réactions au coup d’Etat au Burkina Faso, notamment en France, où l’événement est perçu comme un nouveau coup dur pour l’opération Barkhane au Sahel. La décision de l’ex-Premier ministre libanais Saad Hariri de quitter la vie politique

  • information fournie par Reuters25.01.202207:26
    1

    DUBAI (Reuters) - La dépression économique du Liban "est orchestrée par l'élite du pays" et menace désormais sa "stabilité à long-terme et sa paix sociale", a déclaré mardi la Banque mondiale dans un communiqué de presse accompagnant la publication de son dernier rapport en date sur la situation économique du Liban. Considéré jadis comme une nation riche et libérale du Moyen-Orient, avant la guerre civile de 1975-1990, le Liban est plongé depuis 2015 dans une profonde crise politique et économique

  • information fournie par Reuters25.01.202206:16

    DUBAI, 25 janvier (Reuters) - La dépression économique du Liban "est orchestrée par l'élite du pays" et menace désormais sa "stabilité à long-terme et sa paix sociale", a déclaré mardi la Banque mondiale dans un communiqué de presse accompagnant la publication de son dernier rapport en date sur la situation économique du Liban. Considéré jadis comme une nation riche et libérale du Moyen-Orient, avant la guerre civile de 1975-1990, le Liban est plongé depuis 2015 dans une profonde crise politique et économique

  • information fournie par Reuters24.01.202216:58

    par Tom Perry et Laila Bassam BEYROUTH, 24 janvier (Reuters) - Le responsable politique libanais et chef de file du camp sunnite, Saad Hariri, a déclaré lundi qu'il suspendait son rôle dans la vie politique et qu'il ne se présenterait pas aux prochaines élections législatives, une annonce qui fait l'effet d'une bombe dans un pays toujours confronté à une grave crise économique. Saad Hariri, qui a occupé trois fois le poste de Premier ministre du Liban, a également demandé à son parti de ne pas présenter de candidats aux élections, évoquant plusieurs facteurs à l'origine de sa décision, notamment l'influence iranienne - une référence à la milice chiite Hezbollah

  • information fournie par Reuters22.01.202216:18

    22 janvier (Reuters) - Les dirigeants libanais vont ouvrir lundi de nouvelles négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), a déclaré à Reuters une source officielle du gouvernement. Un porte-parole du FMI a confirmé samedi que des pourparlers en mode virtuel étaient prévus la semaine prochaine avec les autorités libanaises

  • information fournie par France 2418.01.202221:05

    Au Liban, l'impact de la crise économique est sans précédent : près de 80% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté. Depuis 2019, les Libanais se battent pour survivre avec des revenus qui se sont effondrés, les pénuries d'électricité ou de médicaments, mais aussi l'impossibilité de toucher à leurs devises déposées à la banque

  • information fournie par Reuters15.01.202221:17

    BEYROUTH, 15 janvier (Reuters) - Les puissants groupes libanais Hezbollah et Amal ont annoncé samedi leur intention de mettre fin à leur boycott des séances du gouvernement, ouvrant la voie à une reprise des réunions des ministres après trois mois d'arrêt durant lesquels la crise économique s'est aggravée et la devise dépréciée davantage encore. Les deux groupes, qui soutiennent plusieurs ministres dans un gouvernement composé de membres réprésentant l'ensemble du spectre politique et communautaire du pays, ont ajouté que leur décision était motivée par le désir d'approuver le budget 2022 et de débattre des moyens de relancer l'économie