1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Rétrofit : la conversion des véhicules thermiques à l'électrique autorisée dès mars 2020 ?
Boursorama avec Newsgene18/12/2019 à 15:40

Rétrofit : la conversion des véhicules thermiques à l'électrique autorisée dès mars 2020 ?

Le rétrofit, cette pratique qui consiste à convertir à l'électrique un véhicule thermique, devrait être autorisé en France dès mars 2020. Un arrêté a été transmis à la Commission européenne pour développer ce dispositif visant à faciliter la transition écologique. Seuls les véhicules de plus de cinq seront concernés.

Transformer sa voiture thermique en véhicule 100% électrique sera bientôt possible en France. Cette pratique, appelée « rétrofit », a fait déjà de nombreux adeptes dans d'autres pays comme les Etats-Unis, l'Allemagne ou en l'Angleterre. L'association des acteurs de l'industrie du rétrofit électrique (AIRe) œuvre depuis fin 2018 pour parvenir à la généraliser en France et à faciliter ainsi la transition écologique.

Elle touche au but puisqu'un arrêté en ce sens a été transmis courant novembre par Paris à la Commission européenne. Sauf surprise, Bruxelles devrait valider ce projet de loi qui devra ensuite être adopté par l'Assemblée nationale. Les différents acteurs de ce dossier espèrent donc une mise en application dès mars 2020.

Limité aux véhicules de plus de cinq ans

Le dispositif sera limité aux véhicules de plus de cinq ans (3 ans pour les deux-roues) qui ne disposent pas d'une carte grise de collection. « Dans trois mois, le rétrofit électrique sera autorisé en France et nous pourrons enfin enlever les moteurs essence et diesel de scooters, motos, voitures particulières, utilitaires, camionnettes, camions, bus », s'est félicitée l'AIRe dans un communiqué.

Le défi sera alors de rendre le rétrofit accessible aux particuliers. Certaines entreprises se sont déjà lancées dans l'aventure et ont reçu les premières commandes. L'opération coûte près de 10 000 euros pour une citadine, soit environ 5 000 euros avec les différentes aides du gouvernement.

Ce sera certainement trop cher pour de nombreux Français si de nouveaux dispositifs d'aide ne sont pas mis en place.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jmroques
    18 décembre16:52

    C'est moins pire que de détruire et racheter du neuf. Mais quid des pertes de 35% dans le réseau et des déchets du nucléaire et des centrales à charbon allemandes et polonaises etc..Je vais distiller mes topinambours que je cultiverai dans mon grand jardin de 2000m2 en secteur périurbain qui participe à la consommation d'espace par l'urbanisation. Mais au moins j'ai des abeilles.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer