1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Retraite : un fond de pension français se classe deuxième au monde pour le climat
Boursorama avec Newsgene10/09/2018 à 17:26

(Pixabay)

Un fonds de pension français s'est classé en deuxième position dans un récent palmarès mondial, pour son action en faveur du climat. Ce bon résultat permet aussi de rappeler la faiblesse des engagements en faveur des secteurs bas-carbone au regard des besoins.

L'épargne retraite n'est pas incompatible avec l'écologie. Le fonds de réserve pour les retraites (FRR), organisme français, s'est hissé ce lundi 10 septembre à la deuxième place du classement mondial de l'Asset owners disclosure project (AODP). Ce palmarès évalue les 100 plus importants fonds de pensions publics au monde en fonction de leur action pour le climat.

Vers une économie bas-carbone

Le classement décerne des notes qui vont de AAA à D entre des fonds de pensions qui représentent plus de 11 000 milliards de dollars cumulés. Il s'agit d'évaluer les investissements dans les secteurs bas-carbone, ou encore la façon dont ces fonds communiquent sur l'exposition de leur portefeuille au risque climatique, précise La Tribune.

Le FRR arrive juste derrière le fonds suédois AP4. « Le secteur a encore beaucoup de chemin à faire pour tenir compte des changements climatiques dans ses investissements et pour accélérer la transition vers une économie à faible intensité de carbone », a déclaré Mickaël Hellier, chargé de mission investissement responsable chez FRR.

Le poids des climatosceptiques

Dans le détail, les fonds de pension du classement n'ont investi que 1% de leurs actifs cumulés dans des secteurs bas-carbone. Cet engagement pèse 90 milliards de dollars, un montant qui reste très faible par rapport aux besoins. Le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) les a évalués à 11 000 milliards de dollars par an.

Depuis fin 2016, les fonds européens bénéficient d'une dynamique favorable aux investissements verts. Dans le détail du classement, 7 fonds européens sur 29 obtiennent la note A. Ce n'est le cas que pour 2 fonds américains sur 51. Ces organismes souffrent d'un contexte national peu réceptif, marqué par les positions climatosceptiques de l'administration Trump.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gchevrie
    10 septembre17:52

    Le meilleur secteur bas-carbone : le Nucléaire .

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer