Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Renégociation de prêt immobilier: de belles économies à la clé, même confiné
Le Figaro08/05/2020 à 07:00

Ce confinement, qui va bientôt prendre fin, est ainsi l'occasion pour eux de faire le point sur leur crédit immobilier et d'envisager de le renégocier. (Crédits photo : Pexels - )

Plusieurs milliers voire dizaines de milliers d'économies peuvent toujours être économisés en renégociant votre crédit immobilier ou votre assurance emprunteur.

Aurai-je encore les moyens de payer mon crédit immobilier? Telle est la question que se posent beaucoup de propriétaires. La réponse est d'autant plus incertaine que ceux qui sont actuellement en chômage partiel ne savent pas forcément quand ils pourront reprendre leur activité professionnelle.

Ce confinement, qui va bientôt prendre fin, est ainsi l'occasion pour eux de faire le point sur leur crédit immobilier et d'envisager de le renégocier. Une pratique qui, depuis un an, tend à se multiplier. Après avoir chuté sous les 16% fin 2017, la part des renégociations avoisine aujourd'hui les 30% (à février 2020), selon la Banque de France. Une évolution similaire à celle de la production de crédits qui a dépassé, en février, les 25 milliards d'euros, selon les derniers chiffres publiés par l'institution financière (contre 16 à 17 milliards d'euros fin 2017).

Nul doute qu'avec le confinement, ces chiffres vont reculer à partir de mars, le marché immobilier étant à l'arrêt depuis plus d'un mois et demi. Malgré cela, rien ne vous empêche de demander à votre banquier - par mail ou par téléphone - de renégocier votre crédit et/ou votre assurance emprunteur. Car l'un comme l'autre peut vous permettre de réaliser plusieurs milliers voire dizaines de milliers d'économies, non négligeables dans le contexte actuel.

-10.000 € en moyenne pour le crédit immobilier

À l'instar des nouvelles demandes, les banques se penchent aussi sur les demandes de renégociation. Mais pour que votre économie soit intéressante, vous devez respecter les règles suivantes qui, Covid-19 ou pas, restent les mêmes. Tout d'abord, obtenir une baisse de 1 point de votre taux de crédit (hors assurance) sur la même durée. «Mais une différence de 0,7% peut suffire si vous empruntez plus de 250.000 euros», précise Maël Bernier de Meilleurtaux.com. Ensuite, vous devez être dans le premier tiers de votre remboursement et il doit vous rester à payer au moins 70.000 euros à votre banque.

Si ces trois conditions sont réunies, vous pouvez compter sur un gain moyen de plus de 10.000 euros, selon le courtier en crédit immobilier. C'est le cas, par exemple, d'un emprunteur qui avait emprunté en 2015 250.000 euros sur 20 ans à 2,5%. En renégociant son taux à 1,15% sur 14 ans (il lui restait près de 199.000 euros à rembourser sur 15 ans), elle a économisé plus de 16.000 euros.

Mais le taux de crédit n'est pas la seule source de larges économies. L'assurance emprunteur, qui couvre le prêt immobilier, en est une aussi. Et comme les taux restent très bas, les marges de négociation sont bien plus importantes - et donc les économies parfois plus élevées - pour l'assurance. Il semble que les Français en ont pris conscience. Depuis le 15 mars 2020, la plateforme Magnolia.fr a enregistré une augmentation de +35% des demandes de changement d'assurance. «Un changement d'assurance sur l'emprunt immobilier c'est au moins 10.000 euros d'économies sur le coût total d'un emprunt, soit en moyenne 100 euros par mois», assure Astrid Cousin sa porte-parole.

22.000 € en moins sur une assurance emprunteur

«Vous avez intérêt à renégocier votre assurance que vous soyez en couple ou célibataire à partir du moment où vous avez moins de 50 ans, conseille Maël Bernier, en réponse à un internaute du Figaro . Le coût peut passer du simple au triple pour un même emprunteur selon que vous ayez renégocié ou pas.» Un couple de trentenaires a ainsi réussi à économiser plus de 22.000 euros! L'année dernière, ils ont souscrit une assurance emprunteur à 0,31%, soit près de 150 euros par mois et plus de 32.000 euros d'ici la fin du contrat. En faisant jouer la concurrence, le ménage a obtenu un taux de 0,09%, réduisant la mensualité à...45 euros.

Idem pour un couple, 38 ans chacun, qui a emprunté 250.000 € en avril 2015. La banque leur avait proposé alors un taux d'assurance à 0,30%. En résiliant leur contrat en avril 2020 au profit d'une délégation, le taux est passé à 0,06 %. Ils ont ainsi pu économiser près de 20.000 euros sur la durée restante de leur crédit immobilier.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer