1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Placements-arnaques : attention aux crypto-monnaies, dit l'AMF
Le Revenu22/04/2019 à 07:30

Aucun vendeur de diamant d'investissement ou de crypto-actifs ne figure sur la liste blanche de l'AMF. (© AMF)

Premier médiateur public en France avec une compétence pour le traitement des litiges financiers, le médiateur de l'AMF résout tous les litiges sur les produits financiers actions, Sicav, notamment en cas de défaut de conseil. Mais elle ne peut rien contre les criminels trop persuasifs dans la commercialisation des crypto-actifs.

Gérer son argent requiert de l'attention face à ses prestataires habituels et surtout face aux intermédiaires prédateurs qui proposent des miroirs aux alouettes ! 2018 a encore été une année soutenue pour Marielle Cohen-Branche, médiateur de l'AMF depuis le 16 novembre 2011.

Après un pic de 1.501 dossiers reçus et 776 traités en 2016, elle en a reçu encore 1.408 en 2018 dont 777 traités. L'écart entre le nombre de dossiers reçus et traités reste important à cause des demandes hors champ de compétence, au nombre de 631 encore en 2018 et des arnaques qui relèvent de la criminalité pure et dure et donc des tribunaux. 

Les 777 traités dans son champ provenaient de 308 prestataires de services d'investissement (filiales de banques, société de gestion de portefeuilles, émetteurs...), conseillers en investissements financiers ou prédateurs établis en Europe.

Du compte-titres ordinaire aux biens divers

Hélas, pour les litiges usuels, souligne Marielle Cohen-Branche, les clients des banques ne s'habituent pas encore à la partition des taches entre les médiateurs d'assurance, de la banque et celui de l'AMF.

Ce dernier couvre exclusivement les placements financiers, c'est-à-dire les investissements sur un compte-titres ou un PEA ou dans des biens divers pour lesquels un rendement est annoncé, c'est-à-dire des placements en vin ou en forêt faisant l'objet d'un

Lire la suite sur le revenu.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer