Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Maeva Respire, la marque du tourisme écoresponsable
information fournie par Boursorama avec Pratique.fr20/08/2021 à 08:30

Maeva, petite dernière de Pierre & Vacances, lance un programme d’affiliation pour accompagner les campings dans une démarche de développement durable. Les directeurs de campings intéressés par une transition écologique pourront s’appuyer sur un cahier des charges rigoureux et exigeant.

Maeva Respire, la marque du tourisme écoresponsable - iStock-svetikd

Maeva Respire, la marque du tourisme écoresponsable - iStock-svetikd

Un programme ambitieux jusqu’en 2025

Dans le cadre du plan stratégique « Réinvention 2025 », le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs a développé sa conception d’un tourisme durable dans l’hôtellerie de plein air, afin de répondre à une demande croissante de la clientèle. Il prévoit une modernisation de son parc et une optimisation de son offre, avec une montée en gamme de ses prestations. Le plan de rénovation prévoit, en quatre ans, le passage en catégorie premium ou supérieure de 62 % des hébergements. Il souhaite ainsi réinventer un nouveau tourisme de proximité durable, moderne, vertueux et centré sur la nature. De nombreuses exigences sont imposées par le cahier des charges : intégration dans le paysage, consommation maîtrisée de l’eau et de l’énergie, réduction des déchets, services hôteliers et de restauration écoresponsables. Les hébergements sont construits avec des matières premières non polluantes et biodégradables, et isolés avec des matériaux naturels, comme la laine de mouton. Les campings labellisés devront également s’engager, pendant 3 ans, à une démarche de préservation de la biodiversité, à l’écogestion de leur parc et à une réduction notable de leur consommation d’eau et d’énergie. En contrepartie de ces obligations, les campings affiliés pourront profiter des services et de l’expertise de la marque pour optimiser leur chiffre d’affaires (notamment pour le pilotage des promotions), leur gestion (accès à la centrale d’achat du groupe, etc.) et leur communication (documents d’information, signalétique...).

La touche « tourisme durable » : sous quelle forme ?

Les campings portant la marque de Maeva Respire devront répondre à un impératif exigeant : allier des services haut de gamme avec le respect de l’environnement. Ainsi, ils devront proposer des cabanes disposant d’équipements de haut niveau, parfaitement intégrées dans le paysage, pour une immersion totale dans la nature. Les sites devront être implantés sur des espaces naturels préservés et écogérés. Ainsi, le camping d’Argens, près de Fréjus, l’un des premiers à expérimenter le concept, a pris sa place au cœur d’un parc botanique de 21 hectares classé Refuge LPO (Ligue de protection des Oiseaux). Pour les services de restauration et d’épicerie, les circuits courts et bio seront privilégiés. Les producteurs locaux devront représenter plus de 50 % de l’offre, et les équipes de restauration auront pour objectif le zéro déchet. Cette approche bienveillante, vertueuse et responsable comporte également la notion de respect de l’individu, et place l’humain au cœur de sa démarche. Un centre de bien-être avec spa, massage ou soins proposera ses prestations, et des ateliers sur des thématiques diverses et variées seront proposés (yoga, randonnées bien-être centrées sur la nature, cours de cuisine, etc.). L’objectif est de proposer, d’ici 2025, une vingtaine de campings affiliés. Cette année, trois campings se lancent dans cette aventure ambitieuse : outre l’Écolodge Étoile d’Argens de Fréjus, figurent également le Domaine Les Oréades dans les Landes et, dans la forêt de Brocéliande bretonne, le Domaine de Kervallon.

0 commentaire

Annonces immobilières