1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les SCPI peuvent-elles être contaminées par la crise du coronavirus ?
Mingzi25/03/2020 à 08:49

L'investissement dans l'immobilier s'envisage toujours sur le long terme, laissant ainsi le temps et la possibilité de gommer les périodes de forte variation. (Crédit photo: Fotolia)

La crise sanitaire provoquée par le covid-19 déstabilise les économies et les marchés financiers. Les SCPI, majoritairement investies en immobilier d'entreprise, vont-elles être affectées à leur tour ? Quels sont les atouts des SCPI pour résister ?

Les risques si la crise devait se prolonger

Des cessations de paiement

La grande majorité des SCPI d'entreprise sont investies en immobilier professionnel, c'est-à-dire des bureaux, des commerces, de l'immobilier logistique, de tourisme.

Or, le ralentissement économique engendré par les mesures de confinement va provoquer une baisse du chiffre d'affaires des entreprises et mettre à mal leur trésorerie. Par conséquent, les plus fragiles vont se trouver dans l'impossibilité, plus ou moins temporaire selon la durée de la crise, d'honorer le paiement de leur loyer. 

Dans la continuité des mesures de soutien aux entreprises mises en place par le gouvernement, l'ASPIM (association française des sociétés de placement immobilier) invite les sociétés de gestion de SCPI à proposer des reports et étalements de loyers. En contrepartie, certaines d'entre-elles envisagent de négocier avec les entreprises le prolongement des baux. 

Si la crise devait perdurer, le manque à gagner lié aux cessations de paiement et reports de loyers pourrait amener les sociétés de gestion à distribuer des dividendes moins importants à leurs associés. 

La baisse des prix

Le marché des SCPI enchaine depuis quelques années des records de collecte. Avec un rendement de 4,40% en 2019, une prise de risque modérée et l'érosion du rendement des placements sans risque, les SCPI connaissent un grand succès. Face à cette demande de plus en plus importante dans un marché de l'immobilier professionnel qui n'est pas extensible et grâce à une conjoncture économique favorable ces dernières années, les prix de l'immobilier d'entreprise ont été tirés vers le haut. 

Un prolongement de la crise pourrait à la fois peser sur la demande locative et sur la demande de parts de SCPI, entrainant de fait une baisse des prix.  

Les atouts des SCPI pour faire face à la crise

La diversification des actifs immobiliers

Les SCPI qui ont su diversifier leur patrimoine immobilier en investissant dans des actifs diversifiés tant d'un point de vue géographique que sectoriel, devraient mieux résister à la crise. Il en est de même pour celles qui peuvent s'appuyer sur un patrimoine immobilier conséquent et qui ont été attentives à la qualité des locataires. En revanche, les SCPI qui ont fait le choix de se spécialiser sur un secteur particulier (par exemple les commerces ou encore l'hôtellerie) et les SCPI de petite taille pourraient être plus fortement impactées par la crise. Enfin, comme dans tout placement immobilier, les SCPI qui ont privilégié des emplacements de qualité ne devraient pas connaitre de difficultés pour retrouver des locataires en cas de défaillance de l'un d'entre eux. 

L'immobilier est un placement de long terme

Si la crise sanitaire liée au covid-19 est susceptible de peser sur le marché des SCPI, l'impact sera très certainement d'une moindre ampleur en comparaison avec la crise qui sévit les marchés financiers. Par ailleurs, l'investissement dans l'immobilier s'envisage toujours sur le long terme, laissant ainsi le temps et la possibilité de gommer les périodes de forte variation. 
 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8447318
    13 avril13:35

    C'est évident que ça va baisser. Les commerces fermés, plus de revenus et des risques de faillites en hausse.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer