Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

LEP / Livret A : quel livret de l'épargne réglementée privilégier ?
Café de la Bourse13/03/2021 à 09:09

(Crédits photo : Unsplash - bruce mars )

(Crédits photo : Unsplash - bruce mars )

Alors que les économistes de la Banque de France s'attendent à ce que le surcroît d'argent mis de côté par les Français en 2020 et 2021 s'élève à près de 200 milliards d'euros, il paraît crucial de savoir où placer cette épargne qui, bien trop souvent, reste conservée sur le compte courant. Le Livret A séduit tout de même les Français qui ont placé en 2020 un peu plus de 26 milliards d'euros sur ce placement star de l'épargne réglementée. Mais quid du LEP (livret épargne populaire), cet autre livret bancaire réglementé ? Découvrez dans cet article les atouts et limites de chacun de ces livrets et découvrez le résultat du match Livret A / LEP !

Avantage au LEP en termes de rendement

Il est toujours bien plus judicieux, même lorsque l'on souhaite garder ses liquidités à portée de main de manière sécurisée, de transférer son pécule sur un placement qui rapporte comme les livrets de l'épargne réglementée par exemple. Le Livret A et le LEP, qui appartiennent tous deux à cette catégorie de placement, sont garantis en capital. Cela signifie que l'épargnant est sûr de retrouver à tout moment l'intégralité des sommes versées, et même un peu plus.

En effet, contrairement au compte courant, ces placements affichent un taux d'intérêt qui permet à l'épargnant d'empocher des gains chaque année. En outre, ces livrets, l'un comme l'autre, ne sont pas fiscalisés et l'intégralité des gains finit dans la poche du détenteur du livret.

Pour le livret A, le taux d'intérêt est de 0,5 %. Ainsi, en un an, un épargnant ayant 5 000 euros placé sur un livret A touchera 25 euros. Pour le LEP, le taux d'intérêt est de 1 %, le double ! Un épargnant ayant placé 5 000 euros sur un LEP touchera en un an 50 euros. Le LEP est donc bien plus avantageux en termes de rendement.

Cependant, il est important de retenir que ces deux enveloppes comportent un plafond : de 7 700€ pour le LEP et de 22 500€ pour le livret A.

Avantages au Livret A en termes d'accessibilité et de plafond

Le livret A est un placement ultra classique, connu de tous, ouvert à tous, proposé par toutes les banques, à l'exception des néobanques qui se contentent le plus souvent de mettre à disposition de leurs clients seulement un compte courant et absolument aucun produit d'épargne.

Le livret d'épargne populaire est un placement bien plus confidentiel. D'abord, il est accessible sous conditions de revenus. Seuls les Français aux revenus les plus modestes peuvent en bénéficier. Les plafonds d'accessibilité varient selon la situation familiale (nombre de part(s) du quotient familial) et le lieu de résidence : métropole ou Outre-Mer (avec des plafonds variables selon que l'on vit en Guyane, ou bien à Mayotte, ou bien en Guadeloupe, Réunion et Martinique). Ensuite, ce placement est relativement méconnu car seulement 7,3 millions de Français en possèdent un alors que 15 millions de Français y sont éligibles. À titre d'exemple, un peu plus de 80 % des Français possèdent un livret A. Enfin, le LEP n'est pas proposé par tous les établissements financiers. En effet, les banques traditionnelles ou banques de réseaux le proposent quasiment toutes. En revanche, les banques en ligne sont très peu à le proposer quand l'offre LEP est systématiquement inexistante chez les néobanques.

À noter : on ne peut détenir qu'un seul livret A et qu'un seul LEP par personne. Il n'est pas possible pour une même personne d'ouvrir un livret de ce type dans différents établissements bancaires.

Deux enveloppes à utiliser avec parcimonie

Bien souvent, le recours au livret A comme au LEP est trop systématique et trop important. Ces deux enveloppes ne doivent servir qu'à abriter votre épargne de précaution pour faire face à tous les imprévus (facture de garagiste, de plombier, etc.) qui doit représenter 3 à 6 mois de salaire, mais aussi à financier aussi vos projets court-terme (vacances, travaux, achat de voitures, etc.).

Pour tout le reste, les livrets de l'épargne réglementée ne sont pas adaptés et il sera bien plus judicieux de se tourner vers des placements plus risqués mais aussi plus rémunérateurs comme les investissements sur les marchés boursiers ou sur l'immobilier. Les plus averses au risque pourront souscrire un contrat d'assurance-vie en plaçant une grosse partie de leurs avoirs en fonds euros à capital garanti (bien plus rémunérateur que le livret A et le LEP pour les meilleurs fonds euros) et doper la performance de leur contrat avec une petite parts de supports en unités de compte investis sur le marché immobilier (via des SCPI ou SCI par exemple) ou boursier (via des OPCVM et des ETF par exemple).

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • smartel8
    13 mars16:52

    La bourse , même pour les petits investisseurs ...il suffit de 2/3000€ et un peu de formation, information,et vous pouvez ...déjà avec les dividendes (ex total = 2'60€ par action ~6% ) Après il ne faut pas avoibes

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer