Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le patrimoine des Français en hausse de 9,1% en un an

Boursorama14/10/2014 à 19:06

Le patrimoine mondial a augmenté de presque 10% en seulement un an. Un excellent chiffre qui concerne tout particulièrement la France.

Malgré le faible dynamisme économique, le patrimoine moyen des Français a augmenté de presque 10% entre juin 2013 et juin 2014. Un chiffre rassurant, qui traduit peut-être la plus grande propension des Français à épargner.

Le patrimoine moyen des Français s'élevait à 317 000 dollars par personne (245 000 €) mi-2014, en hausse de 9,1% par rapport à la même période de 2013 selon une étude de Crédit Suisse. Ces chiffres correspondent globalement à la moyenne des grandes économies développées d'Europe. Une hausse à relativiser alors que, sur cette période, l'euro s'est revalorisé d'environ 5% par rapport au dollar, expliquant à lui seul la moitié de cette statistique.

Quoi qu'il en soit, les Français ressortent plus riches que les Belges (301 000 $) ou les Britanniques (293 000 $), mais moins que les Suédois (333 000 $), les Norvégiens (359 000 $) et surtout les Suisses sont le patrimoine moyen atteint un record mondial à 581 000 $.

La progression du patrimoine français sur un an ressort ainsi légèrement supérieure à la moyenne mondiale qui s'établit à 8,3%. Les chiffres sont très variables d'un pays à l'autre, mais les pays d'Europe et d'Amérique du Nord tirent généralement cette statistique vers le haut.

39% de hausse depuis 2008

A l'échelle mondiale, le patrimoine moyen s'est ainsi apprécié de 39% depuis le cœur de la crise financière fin 2008. La population mondiale n'a jamais été aussi riche : les chiffres dépassent de 20% le pic atteint en 2007 avant-crise.

Un chiffre a priori hors du commun, mais qui s'explique surtout par le rebond qu'ont connu les indices boursiers depuis cette période. L'estimation du patrimoine prend en compte les actifs à leur valeur de marché, et les épargnants investis en actions ont ainsi pu voir leur situation évoluer fortement en fonction des cycles suivis par les marchés financiers.

0,5% des habitants de la planète sont millionnaires

Dans la même veine, le nombre de millionnaires augmente d'environ 10% sur la même période. Ainsi, 34,8 millions de personnes seraient millionnaires dans le monde, soit tout de même 0,5% de l'ensemble de la population mondiale.

Quant aux « super-riches », possédant un patrimoine dépassant le seuil arbitraire de 50 millions de dollars, ils seraient 128 000 dans le monde et la moitié vivrait aux Etats-Unis. En France, 4 151 personnes appartiendraient à cette catégorie.

Perdants : l'Argentine et l'Ukraine en crise

L'étude de Crédit Suisse met également en avant quelques grands pays « perdants » malgré cette moyenne haussière des patrimoines mondiaux. La Norvège connait ainsi une contraction de 4% de son patrimoine, 7% pour la Russie, 9% pour la Turquie ou encore 13% pour l'Indonésie.

Mais c'est surtout l'effondrement de l'Argentine et de l'Ukraine qui ressort de ce rapport, avec une contraction spectaculaire de plus de 30% de leur patrimoine, notamment dû à la dévaluation de leur devise à cause des crises politiques et économiques que connaissent ces deux pays.

Xavier Bargue

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.