1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le coût faramineux de la pandémie pour les assurances
Boursorama avec Pratique.fr06/06/2020 à 08:30

Selon une étude de Lloyd's of London, la pandémie du Covid-19 va coûter plus de 200 milliards de dollars aux acteurs mondiaux de l'assurance en 2020. En France également, la note va être des plus salées.

iStock-kasia_ka

Indemnisations et moins-values

203 milliards de dollars pour 2020, c'est ce que va coûter la pandémie aux assureurs à travers le monde, selon une projection du spécialiste Lloyd's of London. Le covid-19 se hisse ainsi sur le podium des événements les plus coûteux au côté des attentats du 11 septembre 2001 et de l'ouragan Katrina de 2005. Une perte faramineuse pour le secteur qui va se dispatcher en quelques 107 milliards de dollars d'indemnisations versées aux assurés et en 96 milliards de dollars de moins-values enregistrées du fait du krach boursier et de la crise économique qui s'annonce.

Les géants du secteur gravement touchés

A côté des indemnisations de toute sortes versées tant aux entreprises qu'aux personnes, les assureurs vont donc devoir faire face à un choc voire une crise économique et financière qui les mettrait à mal. Ainsi, pour Lloyd's of London, l'un des plus anciens et célèbres assureurs d'Angleterre et du monde, le coût de la pandémie va se chiffrer à près de 5 milliards de dollars sur l'année. Autre groupe de taille, Zurich Insurance devrait en être pour plus de 750 millions de dollars de sa poche tandis que le mastodonte américain IAG a déjà provisionné plus de 410 millions de dollars pour absorber le coût de crise sanitaire, sociale et économique qu'il annonce comme étant purement et simplement la plus importante catastrophe à laquelle le secteur doit faire face.

Une situation tout aussi critique en France

Le constat dressé par Lloyd's of London vaut également pour les assureurs français. La FFA - Fédération française des assurances - a récemment fait savoir que le coût pour les acteurs hexagonaux se chiffrait d'ores et déjà à plusieurs milliards d'euros. La présidente de l'organisation, Florence Lustman, déclarait il y a peu « Au total, si l'on prend toutes ces mesures et les effets directs de la crise, l'impact pour l'assurance se chiffre déjà à plus de 3 milliards d'euros ». La FFA s'est en effet engagée à prendre des mesures exceptionnelles pour soutenir tant les entreprises que les particuliers telles que "garantir les contrats des TPE qui auraient des difficultés à payer leurs cotisations ». Et pour les femmes enceintes de même que les personnes se trouvant en affection longue durée, la FFA affirme que les assureurs prendront bien en charge leurs indemnités journalières "alors même que cette situation n'est pas couverte par les contrats". Reste que la perte d'exploitation sans dommage demeure un point de friction important entre les assureurs et leur clientèle professionnelle. Les restaurateurs, hôteliers et autres commerçants de proximité ayant été contraints de stopper leur activité durant de longues semaines ont vu leur chiffre d'affaires s'effondrer sans pouvoir être indemnisés en retour. Mais la récente victoire en justice d'un restaurateur français risque bien d'entraîner dans son sillon un nombre conséquent de professionnels qui attaqueraient également leur assureur afin d'obtenir une indemnisation au titre de la perte d'exploitation. Le coût de la pandémie pour les assureurs pourrait alors être bien plus important qu'annoncé.

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • DADA40
    06 juin11:43

    Les assureurs vont payer mais augmenteront les taux et je pense que les restaurateurs , s'ils gagnent dans un premier temps, verront leurs cotisations (très) fortement majorées. Ne pas oublier que les tarifs sont libres.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer