Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La résilience des SCPI de bureaux
information fournie par Mingzi09/08/2022 à 09:10

(Crédits  photo: 123RF)

(Crédits photo: 123RF)

Crise financière en 2008, crise sanitaire en 2020, contexte inflationniste et économique incertain en 2022 … Les SCPI de bureaux ont démontré leur capacité à traverser les différentes crises. Au 1er semestre 2022, elles représentent à elles-seules 45 % de la collecte nette du marché. Explications.

Le marché des SCPI se porte bien

Crise financière en 2008, crise sanitaire en 2020, contexte économique incertain en 2022 (guerre en Ukraine, inflation, etc) … une fois de plus, les SCPI semblent démontrer leur capacité à traverser les crises. Selon le bilan de la plateforme en ligne France SCPI pour le premier semestre 2022, le taux de distribution annualisé des SCPI atteindrait 4,2 %, et ce en dépit d'un contexte économique incertain. La plateforme estime que la collecte pour ce premier semestre a atteint 5,2 milliards d'euros. « À cette cadence de collecte, il est probable que 2022 soit une année record pour la pierre papier, dépassant ainsi le montant pré-Covid de 7,9 milliards d'euros pour l'année 2019 », est-il indiqué dans le communiqué de presse.

France SCPI explique cet afflux de collecte notamment par la recherche de rendement dans un contexte où les épargnants cherchent des solutions de placement leur permettant d'atténuer l'effet de l'inflation, avec une prise de risque modérée. En effet, le principe d'indexation des loyers sur l'inflation permet aux SCPI de ne pas subir de plein fouet la poussée de l'inflation.

A lire aussi : SCPI, OPCI, SCI assurance vie : en 2021, les fonds immobiliers non cotés retrouvent leurs performances d'avant crise

La résilience des SCPI de bureaux

Au premier semestre 2022, les SCPI diversifiées conservent le même rendement entre le 1er semestre 2022 et 2021. Les SCPI de bureaux, les SCPI logistiques ou encore résidentielles affichent un léger ralentissement avec des baisses comprises entre 4 et 6 % par rapport à 2021. Les SCPI de bureaux représentent à elles-seules 45 % de la collecte nette, loin devant les SCPI diversifiées (27 % de la collecte nette).

Les SCPI de bureaux n'ont finalement pas succombé à la montée en puissance du télétravail.  Si le confinement a permis aux Français de découvrir les vertues du télétravail, ils en ont aussi découvert les limites. L'absence d'interactions sociales, le manque de cohésion des équipes ou de créativité sont autant de raisons qui poussent les salariés à revenir au bureau.

Toutefois, la digitalisation et le télétravail ont profondément modifié les manières de travailler. L'aménagement des bureaux devra évoluer pour en tenir compte (réallocation des espaces, plus de digital, lieux de partage …). Ces changements se révèlent pour les sociétés de gestion des SCPI de bureaux de véritables opportunités pour accompagner les entreprises dans cette transformation.

Dans un contexte géopolitique incertain et inflationniste, les SCPI de bureaux restent des actifs considérés comme défensifs.

0 commentaire

Annonces immobilières