Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'idée d'un impôt pour les plus riches se développe dans le monde
Boursorama avec Pratique.fr04/05/2021 à 08:30

Le FMI ainsi que plusieurs économistes recommandent d'instaurer un impôt mondial spécialement destiné aux personnes les plus riches, afin de limiter les effets de la crise économique et de réduire les inégalités.

Un impôt pour les plus riches se développe dans le monde -iStock-greenleaf123

Un impôt pour les plus riches se développe dans le monde -iStock-greenleaf123

Taxer les plus riches pour atténuer la crise du Covid

Entre l'idée de la création d'un impôt sur les sociétés au niveau mondial défendue, par Joe Biden et l'instauration d'une sorte d'ISF sur les plus fortunés proposée par le FMI, les plus riches pourraient bien y être de leurs poches d'ici peu. Afin de limiter, ou plutôt d'atténuer, les effets de la crise économique provoquée par la pandémie, l'institution financière internationale propose en effet de taxer les riches fortunes mondiales. Cette idée d'un ISF planétaire est défendue depuis de nombreuses années par plusieurs économistes, tels que Thomas Piketty notamment. Spécialiste de la question des inégalités, l'homme a fait ses comptes et il faut dire que ses calculs ont de quoi soutenir la proposition du FMI. Selon Piketty, un « impôt mondial de 2 % sur les fortunes supérieures à 10 millions d'euros » rapporterait non moins de 1 000 milliards d'euros par an. De quoi renflouer les caisses des États et venir en aide aux populations les plus touchées par la crise.   Ailleurs dans le monde, l'idée séduit également. C'est le cas aux États-Unis où deux professeurs français d'économie à l'université de Berkeley en Californie, Emmanuel Saez et Gabriel Zucman, estiment que les plus grosses fortunes mondiales « contribuent peu à remplir les caisses publiques », car « elles structurent leurs affaires de manière à avoir peu de revenus imposables ».  Pour l'ONG Oxfam France, l'idée de taxer les plus riches pour venir en aide aux plus pauvres « apparaît comme une évidence ». Une évidence qui semble l'être également pour une majorité de Français puisqu'un récent sondage démontre que 63 % des personnes interrogées sont pour la création d'un impôt sur la fortune des Jeff Bezos, Elon Musk, et autre Larry Page entre autres.

Contribuer à l'effort mondial de réduction des inégalités

D'ordinaire très libéral, le FMI est en train de changer de discours face à l'ampleur de la crise économique et sociale qui se joue actuellement partout dans le monde. L'institution recommande officiellement aux dirigeants politiques du monde entier de créer une nouvelle contribution sur les plus hauts revenus dans le but de financer des actions en faveur des personnes les plus impactées par la crise.     L'enjeu serait de réduire autant que possible les inégalités qui se sont nettement creusées depuis le début de la pandémie, alors que les plus grosses fortunes mondiales se sont enrichies, à l'image du patron de Google qui a vu sa fortune personnelle passer de 130 milliards de dollars à près de 200 milliards en quelques mois.

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jamesw
    04 mai15:01

    je propose de taxer les salaires à 2500e exhorbitants de notre pays pour financer les TROP FAIBLES revenus à 50e du tiers monde les cgtistes seront ils ok ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer