Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

L'Assurance maladie a remboursé 140 milliards d'euros en 2017, une dépense en hausse
information fournie par Boursorama avec Newsgene13/06/2019 à 16:33

L'Assurance maladie a remboursé 140 milliards d'euros en 2017, une dépense en hausse

L'Assurance maladie a remboursé 140 milliards d'euros en 2017, une dépense en hausse

L'Assurance maladie a publié ce mercredi 12 juin la cartographie des 140 milliards d'euros de dépenses de santé consenties en 2017. La tendance à la hausse depuis 2012 s'explique principalement par une population vieillissante et par la prescription de traitements innovants onéreux.

140 milliards d'euros de frais médicaux ont été remboursés en 2017 aux 57,6 millions d'assurés du régime général de la sécurité sociale. Un chiffre en hausse de 14% depuis 2012, selon l'Assurance maladie qui a publié ce mercredi 12 juin la cartographie médicalisée des dépenses de santé. Une hausse provoquée par le vieillissement de la population mais également par l'innovation qui entraîne une augmentation du coût moyen des traitements, rapporte Les Echos.

31,3 milliards d'euros pour l'hospitalisation ponctuelle

Près de 26 millions d’assurés (45 %) ont engagé des soins « susceptibles de générer une dépense significative » quand 31 millions d'assurés ont bénéficié de « soins courants » . Les plus grosses dépenses se concentrent sur les hospitalisations ponctuelles (31,3 milliards d'euros) qui touchent particulièrement les personnes âgées et fragilisées.

Cette même population concentre les dépenses liées aux maladies cardioneurovasculaires (14 milliards d'euros) qui concernent 566 000 patients de plus qu'en 2012. En augmentation lui aussi, le diabète (7 milliards d'euros de dépenses) qui affecte 400 000 patients de plus.

Cancer du poumon en hausse

Les traitements innovants font aussi grimper la note pour l'Assurance maladie. Ils permettent notamment une meilleure prise en charge des cancers, une pathologie qui a touché 2,6 millions d'assurés en 2017 et coûte 15 milliards d'euros annuels. Le cancer du poumon a représenté à lui seul 1,6 milliard d’euros en 2017, une dépense en forte augmentation. « Cette hausse s’explique par l’arrivée de nouveaux traitements (anti-PD1 ou anticorps monoclonaux) » , pointe l'étude.

3 commentaires

  • 13 juin18:29

    Vieillissante mais pas forcément très malades , mais la progression c' est surtout les cancers qui coutent de plus en plus chers et sont de plus en plus nombreux


Annonces immobilières