Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Impôts : supprimer la taxe d'habitation, était-ce vraiment une si bonne idée ?
information fournie par Moneyvox09/02/2022 à 06:00

La taxe d'habitation va enfin bientôt disparaitre, mais est-ce que c'est pour le mieux ? ( Crédits: © HJBC - stock.adobe.com)

La taxe d'habitation va enfin bientôt disparaitre, mais est-ce que c'est pour le mieux ? ( Crédits: © HJBC - stock.adobe.com)

En matière de pouvoir d'achat, la suppression de la taxe d'habitation était la principale mesure annoncée par Emmanuel Macron pour son quinquennat. Un changement qui a pourtant de nombreux effets collatéraux.

Par MoneyVox,

La fin du mandat d'Emmanuel Macron approche, et, avec elle, l'heure du bilan aussi. Parmi les mesures incontournables prises au cours de ces cinq dernières années figure la suppression de la taxe d'habitation. Une décision qui avait pour objectif de redonner du pouvoir d'achat aux Français, mais qui présente aussi plusieurs inconvénients, tant pour les contribuables que pour les communes privées de ce levier de financement.

Rétrospective sur la suppression de la taxe d'habitation

La fin de la taxe d'habitation était l'une des mesures phare qui figurait au programme d'Emmanuel Macron lors de sa campagne. Dès l'été 2017, le chef de l'Etat a lancé la réforme de cet impôt . Initialement, l'objectif était de supprimer cette taxe pour 80 % des Français. Une proposition susceptible d'être retoquée par le Conseil constitutionnel, qui jugeait cette mesure inégalitaire pour les 20 % des ménages restants. Résultat : la taxe d'habitation a été supprimée pour l'ensemble des Français sur leur résidence principale, avec des échéances différentes en fonction du niveau de revenus du foyer.

Depuis 2020, les 80 % des Français les plus modestes ne paient plus de taxe d'habitation, après avoir obtenu un abattement d'un tiers chaque année à compter de 2018. Ceci représente une économie non-négligeable d'environ 600 euros pour chacun des 22,8 millions de ménages concernés. Quant aux 20 % de Français restants, la fin de la taxe d'habitation a été échelonnée entre 2021 et 2023. L'économie réalisée en 2021 représente pour ces derniers environ 363 euros selon les données calculées par le Trésor public.

Bon à savoir : l'exonération de taxe d'habitation ne concerne que les résidences principales. Les résidences secondaires ou les investissements locatifs y restent soumis.

Lire aussi : Taxe foncière : ces départements où elle coûte le plus cher

Les 3 inconvénients liés à la suppression de la taxe d'habitation

Pour chaque ménage exonéré de taxe d'habitation, le gain représente plusieurs centaines d'euros sur l'année. Un allégement de la fiscalité qui permet de retrouver du pouvoir d'achat, mais qui a aussi ses inconvénients. Pour Pierre Madec, économiste à l'OFCE, « cet impôt, tout en étant mal calibré, faisait que les plus aisés payaient le plus. Sa suppression pour tous entraîne donc un effet redistributif négatif ».

Par ailleurs, si le gain à court terme semble évident, celui à long terme l'est moins. En effet, les communes qui percevaient une partie de la taxe d'habitation en sont privées. Et bien que l'Etat ait promis de compenser financièrement cette perte, ce dispositif reste complexe. Pour palier le manque à gagner, certaines communes pourraient être tentées d'augmenter la taxe foncière payée par les propriétaires des logements, alors même que cet impôt a déjà bondi de 28 % entre 2010 et 2020. Pour les locataires, cela pourrait aussi avoir des répercussions : face à une taxe foncière plus élevée, les propriétaires pourraient être amenés à augmenter les loyers, comme le craint Pierre Madec : "on peut imaginer qu'il y ait des effets inflationnistes sur les loyers".

DECOUVREZ LES PRODUITS BOURSORAMA BANQUE

Découvrez comment optimiser vos impôts


Les pistes à privilégier pour payer moins d'impôts, défiscaliser grâce aux enfants, réduire son taux de prélèvement, investir outre-mer pour défiscaliser, déduction des frais professionnels, réduction d'impôt pour les enfants scolarisés, frais liés à la dépendance déductibles des impôts...

Comprenez comment vous pouvez réduire votre impôt grâce aux fiches pédagogiques mises gratuitement à votre disposition par Boursorama.

67 commentaires

  • 27 février18:10

    Concernant la taxe foncière qui demain sera la seule en place, pour éviter des dérapages de certaines communes dans des projets farfelus etc...il faut corréler la hausse de la taxe foncière à celui de l'inflation. En clair, un contribuable qui n'a rien changé au niveau de la surface habitable, devrait uniquement subir sur le total final à payer, une hausse qui serait uniquement celle officielle de l'inflation.


Annonces immobilières