1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : «Une baisse des prix de 5 à 10% paraît inévitable»
Le Revenu02/06/2020 à 16:35

Henry Buzy-Cazaux, président fondateur de l'Institut du Management des Services Immobiliers. (© DR)

Henry Buzy-Cazaux, président fondateur de l'Institut du Management des Services Immobiliers, a accordé un entretien au Revenu. Selon lui, la dégradation de l'environnement économique ne peut pas être sans effet sur le marché immobilier. Il anticipe des baisses de prix plus ou moins marquées selon les villes.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire pour le marché immobilier des particuliers ?
Henry Buzy-Cazaux :
Je suis surpris, je ne le cache pas, par les discours ambiants quant aux conséquences de la crise économique sur le marché du logement.

La plupart des commentateurs semblent considérer que ce secteur d'activité, fondé sur la réponse à des besoins primaires, l'immobilier constituant une valeur refuge, va repartir presque allègrement. Les mêmes experts ne considèrent pas que la valeur des biens en sera affectée, ou de façon très marginale. Je ne partage pas cette vision.

La nation entière a d'abord subi un choc profond et après avoir été assommé, il faut un certain temps pour reprendre ses esprits, surtout en vue d'un investissement qui représente en moyenne cinq années de revenu net et pour lequel on va s'endetter vingt ou vingt-cinq ans.

Redémarrage des prêts immobiliers

Il est clair en outre que cette crise sanitaire, en mettant quasiment en panne l'économie, va laisser des traces sur le pouvoir d'achat immobilier de la totalité des ménages. On ne le mesure pas encore avec précision, mais la réalité est incontestable. Les indicateurs essentiels sont sombres, avec une hausse de près de 10% du chômage en sortie de confinement, sans compter ce qui ne se quantifie pas, comme ce qu'il est convenu d'appeler les petits boulots ou l'économie du

Lire la suite sur LeRevenu.com

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • grebert2
    03 juin13:01

    Une baisse de 15 % serait saine

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer