Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Immobilier : ces combines pour réduire la taille des nouveaux logements
information fournie par Moneyvox16/09/2021 à 09:20

Les logements neufs sont de plus en plus petits. En voici les raisons. (crédit: © ah_fotobox - stock.adobe.com)

Les logements neufs sont de plus en plus petits. En voici les raisons. (crédit: © ah_fotobox - stock.adobe.com)

Au cours de la dernière décennie, la taille des logements s'est réduite selon une étude. Levons le voile sur les astuces des promoteurs immobiliers pour parvenir à vendre des biens plus petits.

Par MoneyVox,

La qualité de vie d'un foyer dépend en grande partie de son lieu d'habitation. Dans cette optique, l'Institut des hautes études pour l'action dans le logement, ou IDHEAL, a mené une enquête sur l'évolution des pratiques en matière de construction et d'aménagement intérieur. Et la conclusion est sans appel : quel que soit le type de bien immobilier concerné, la surface s'est réduite au cours des dix dernières années. Manque de rangements, pièces difficile à meubler… cette situation peut générer des problèmes variés et faire perdre en qualité de vie. Voici les cinq astuces des promoteurs.

1. Faire disparaître les couloirs

L'étude des plans de construction sur plusieurs dizaines d'années permet de constater que l'utilisation d'un couloir est une technique d'aménagement de plus en plus rare. Ceci concerne particulièrement les T2. Dans 50 % des cas, ces logements ne disposent pas d'entrée ni de couloir. L'arrivée se fait directement dans le séjour/cuisine, et une porte donne ensuite accès sur la chambre. Bien que les couloirs aient parfois mauvaise réputation, faisant perdre de l'espace, ils permettent d'éviter que la pièce de vie ne devienne un lieu de passage. Ceci rend cette pièce principale difficile à aménager et à meubler.

2. Supprimer la séparation entre cuisine et salon

La plupart des logements anciens disposent d'une cuisine séparée du séjour. Désormais, 7 constructions neuves sur 10 sont livrées avec une seule pièce de vie intégrant le salon, la salle à manger et la cuisine. Cette fusion est dans l'air du temps et est très appréciée des ménages. Elle permet également de gagner en impression d'espace. Toutefois, elle présente un défaut : l'aménagement de cette pièce unique est plus difficile, et l'espace réellement exploitable est plus restreint.

3. Privilégier une chambre et sacrifier les autres

Les promoteurs immobiliers doivent répondre à des normes et adapter leurs logements aux personnes à mobilité réduite. C'est dans cette optique qu'ils augmentent la taille d'une des chambres du logement, avec une moyenne de 12,41 m² au cours des dix dernières années, contre 11,80 m² auparavant. Mais pour compenser cette progression, les autres chambres sont sacrifiées. Leur superficie est parfois drastiquement réduite, certaines avoisinant les 7 m² seulement.

4. Séparer les pièces avec des cloisons plus fines

Légalement, une cloison de séparation entre deux pièces ne peut pas faire moins de 5 centimètres. En Île-de-France, ce sont 57 % des nouveaux logements qui flirtent avec cette limite depuis 2010, contre 52 % au cours de la décennie précédente. Et qui dit cloison plus fine, dit aussi moins bonne isolation.

5. Faire l'impasse sur les placards intégrés

Pour optimiser l'espace, les placards intégrés sont appréciables. Mais ce petit atout tend à disparaître depuis plusieurs années. Selon l'étude de l'IDHEAL, 17 % des logements récents n'ont aucun placard intégré. Et pour ceux qui en ont, ils sont souvent rares et/ou mal répartis. Leur manque se fait surtout ressentir dans les cuisines, alors que, dans un même temps, la surface de celle-ci a diminué et a fait perdre l'équivalent d'un meuble de rangement. En dehors des T1, toutes les cuisines ont vu leur superficie réduite de 0,2 à 1,3 m² en l'espace de dix ans.

Autant d'adaptations que le secteur de la promotion immobilière justifie par l'évolution de la composition des familles et par la problématique du développement durable. Pascal Boulanger, président de la Fédération des promoteurs immobiliers, explique ainsi : "On voudrait par exemple nous obliger à faire des logements plus grands, mais en réalité la taille des ménages diminue, et surtout, dans une France bas carbone, il faut construire plus sobre, donc réfléchir à ce qu'on peut optimiser et partager".

11 commentaires

  • 16 septembre16:12

    les placards comptent en Carrez s'ils font la hauteur requise (> 1.80 m)


Annonces immobilières