Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Immobilier : 90% des moins de 30 ans veulent devenir propriétaire

Le Figaro28/09/2016 à 10:35

Devenir propriétaire, voici le souhait visiblement partagé par une grande majorité des moins de 30 ans. Ceux-ci veulent investir pour réussir et ne plus payer de loyer, révèle une étude publiée par le réseau immobilier Orpi.

La pierre séduit visiblement les jeunes: 90% des moins de 30 ans envisagent de devenir propriétaires, d’après une étude publiée par le réseau immobilier Orpi. Et pour cause, le marché immobilier repart bel et bien avec des prix stables et des taux d’intérêt au plus bas. De fait, les opportunités d’investir se multiplient pour les ménages qui veulent profiter de ces conditions d’achat inespérées. Investir? Surtout pour ne plus payer de loyer (73%) mais aussi pour faire un bon investissement (65%), répondent massivement les jeunes interrogés. Sachant qu’il faut moins de 3 ans pour rentabiliser son achat dans 27 grandes villes de France, on comprend la tendance. D’ailleurs, les investissements locatifs ont aussi la côte auprès des jeunes qui souhaitent investir.

Devenir propriétaire, le signe d’une stabilité et d’une réussite

Mais aussi fort peut-on souhaiter acheter son bien, devenir propriétaire n’est pourtant pas à la portée de tous les jeunes. Aujourd’hui, près d’un répondant sur deux déclare ne pas pouvoir se permettre de s’endetter pour le moment avec un achat immobilier.

Et pourtant, devenir propriétaire semble être synonyme de stabilité et de réussite sociale, d’après la génération des moins de 30 ans interrogée dans cette étude. Quand un jeune français sur quatre préfère pour l’instant rester locataire, la donne change dès que le cap de la trentaine pointe le bout de son nez. Entre 30 et 35 ans, voici l’âge auquel plus d’un jeune sur deux envisage de devenir propriétaire.

Mais quid des exigences des moins de 30 ans en matière de logement? Dans le Top 5 des qualités requises du logement de rêve, l’étude laisse apparaître une maison avec jardin, à prix abordable, bien sécurisée et avec une superficie satisfaisante. Autre critère qui rassemble l’unanimité des réponses? L’accès à Internet haut débit est un critère important voire essentiel, pour 98% des jeunes interrogés. Ceux-ci considère que le fait de posséder un logement ultra-connecté est notamment important pour réaliser des économies d’énergie mais ausi sécuriser son logis (71%).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • loco93
    28 septembre15:10

    Grâce à la loi travail (Loi Macron ou loi Valls ou loi Medef) et ses emplois précaires à la carte pour les jeunes, ce n'est pas parce qu'on le veut qu'on le peut!

    Signaler un abus

  • dotcom1
    28 septembre15:09

    Il y a quelques mois, Bourso publiait un article qui disait l'exact opposé, moquant les propriétaires comme étant des "dinausaures", et que l'heure était à la location symbole de la liberté moderne et cool. La ligne éditoriale est très constante à ce que je vois.

    Signaler un abus

  • pepeben
    28 septembre13:40

    100% des gagnants ont tenté leur Chance100% des personnes veulent rouler en voiture de luxe...."Sachant qu’il faut moins de 3 ans pour rentabiliser son achat dans 27 grandes villes de France, ...près d’un répondant sur deux déclare ne pas pouvoir se permettre de s’endetter pour le moment avec un achat immobilier..."tout va bien ....

    Signaler un abus

  • M107412
    28 septembre12:19

    Je pensais que l' étude portait sur les plus de 70 ans. Les aspirations sont guère différentes . Le déclin va se poursuivre pendant très longtemps selon cette étude.

    Signaler un abus

  • frk987
    28 septembre11:30

    Ce qui leur permettra de refuser toute mobilité géographique professionnelle, on est en bonne voie de redressement économique.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.