Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Il y a 148 ans... Le Figaro étrillait l'architecture de l'église Saint-Augustin

Le Figaro 06/06/2016 à 08:04

RÉTRO IMMO - En mai 1868, Le Figaro évoque l’inauguration de l’église parisienne Saint-Augustin et critique vertement le travail de Victor Baltard, l’architecte des Halles. Son édifice ressemblerait à un «objectif de photographe».

Si sa création des Halles centrales en plein cœur de Paris avait suscité l’enthousiasme, le dessin de l’église Saint-Augustin par le même architecte, Victor Baltard, laisse bon nombre d’observateurs dubitatifs. Dans son édition du 30 mai 1868, Le Figaro écrit ainsi: «M. Victor Baltard est l’architecte des Halles centrales, la plus merveilleuse conception de l’édilité parisienne. Il a dépensé dans cette œuvre toute son intelligence, tout son savoir, tout son goût, et j’ose même dire tout son génie. Aussi ne lui est-il plus rien resté de tout cela quand il s’est agi de construire l’église Saint-Augustin, qu’on a inaugurée hier.»

Poursuivant la critique, le journaliste Alfred d’Aunay se fait plus précis: «On a tout dit sur l’extérieur, qui ressemble fort à un immense objectif de photographe surmonté d’un gâteau de Savoie. Quant à l’intérieur, cela désarme la critique. On sent l’effort d’un constructeur habile, qui a voulu appliquer à un édifice religieux tous les engins métalliques avec lesquels on confectionne les usines et les gares de chemins de fer.» Impitoyable, il explique: «La voûte semble une grande brèche, tendue sur un réseau de grillages. Au milieu on voit un immense trou rond. Quand on est au-dessous, on sent que c’est un dôme admirable de proportions, mais qui ferait mieux au-dessus de la piste d’un cirque, ou du parterre d’un alcazar.»

Un orgue absolument merveilleux

En fait, ce qui perturbe Le Figaro, c’est que cette architecture profane s’accorde mal au sacré. «Certes, il est bon de bâtir des églises, mais on devrait songer en même temps à former nos artistes pour les concevoir dans un sentiment plus chrétien», résume le quotidien. Il reste tout de même un élément à sauver dans cette réalisation selon Alfred d’Aunay: son orgue qui est «absolument une merveille» et «une des curiosités de Paris». «Il a été construit par M. Barker, l’inventeur du levier pneumatique, précise l’article. Il a trois claviers et quarante-deux registres. La transmission se fait par l’électricité, ce qui permet, au moyen d’une pile de vingt-quatre éléments, de supprimer toutes les parties mécaniques et d’éviter tout dérangement. Le clavier y gagne une douceur et une précision incomparables.» Pour Le Figaro, Saint-Augustin serait donc une église à regarder avant tout avec ses oreilles...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.