Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hausse des tarifs d'assurance auto et habitation en 2017

Boursorama avec Pratique.fr23/01/2017 à 17:10

Les nombreuses intempéries survenues en 2016, le relèvement de la contribution attentat et le coût des réparations automobiles seraient à l'origine de l'augmentation des tarifs cette année. Le comparateur d'assurances HyperAssur constate une augmentation de 0,5% à 2,5% dans l'automobile et de 1 à 4% pour le logement. Une hausse qui reste cependant moins importante que les années précédentes.

Les primes augmentent mais le marché reste concurrentiel

Des coûts plus élevés

D'après Cyrille Chartier-Kastler, président d'études du cabinet d'études Fact & Figures, l'augmentation de l'assurance habitation est en partie due à de plus importants évènements climatiques. Entre janvier et septembre 2016, la fréquence des sinistres liés à la tempête, la grêle ou la neige a bondi de 25% par rapport aux neuf premiers mois de 2015. Les seules inondations de juin 2016 auraient ainsi coûté plus d'un milliard d'euros aux assureurs.
Côté assurance automobile, Fact & Figures prévoit une hausse moyenne de 1,5%. De nombreux facteurs sont à prendre en compte. Tout d'abord, les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons. Sur les onze premiers mois de 2016, le nombre d'accidents corporels a progressé de 0,8% et celui des blessés de 1,4%. Globalement, la fréquence des dommages corporels a bondi de 3%. D'autre part, le prix des pièces détachées ayant augmenté en raison du développement technologique des véhicules, le coût moyen des réparations est supérieur de 3,4%.
Enfin, pour accroître la capacité de financement du fonds de garantie pour les victimes du terrorisme (FGTI), l'Etat a décidé d'augmenter la taxe sur les contrats d'assurance. Cette contribution prélevée sur les contrats automobiles et multirisques habitation a augmenté de 37%, en passant de 4,30€ à 5,90€.

Guerre des prix

Cette hausse des tarifs d'assurance est pourtant moins importante que les années précédentes. En effet, l'assurance habitation par exemple avait augmenté de 3,05% en 2015 et de 2,64% en 2016 en moyenne. En 2017, "on est plutôt sur un rythme en décélération après plusieurs années de forte hausse" explique M. Chartier-Kastler. Hyperassur avance de son côté que les compagnies d'assurance ont l'intention de rattraper deux ans d'une relative stagnation suite à la loi Hamon. En effet, depuis le 1er janvier 2015, à l'instar du secteur bancaire, le monde de l'assurance se voit obligé de faciliter la résiliation, sans frais, des contrats souscrits. Une petite révolution qui a vu les assureurs se livrer une guerre sans merci. Les offres commerciales se sont multipliées afin de capter de nouveaux clients. Pourtant certains assureurs ne se battent pas vraiment pour conserver leurs fidèles clients, conscients que les français n'ont encore pas le réflexe de changer d'assurance. En effet, la loi Hamon semble avoir eu peu d'impact puisque le taux de résiliation n'a augmenté que de 0,8% depuis sa mise en vigueur. La hausse des tarifs ne concernera d'ailleurs que les contrats en cours et les souscriptions ne devraient pas en pâtir. Une stratégie payante afin de rester compétitifs et continuer à attirer de nouveaux clients.

Trucs et astuces

Cette hausse des tarifs ne devrait pas toucher tous les assurés de manière égale. Les augmentations s'appliqueront essentiellement aux clients des compagnies avec agents généraux. Celles-ci, à la différence des mutualistes, ont en effet davantage de clients propriétaires de maison, plus spacieuse, et où les dégâts peuvent rapidement coûter plus cher en termes d'indemnisations.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.