Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Escroqueries financières : un phénomène qui s’amplifie
information fournie par Boursorama25/09/2019 à 10:25

(Crédits photo : Unsplash - Clint Patterson )

(Crédits photo : Unsplash - Clint Patterson )

Les arnaques et escroqueries financières se multiplient et rivalisent d'ingéniosité pour piéger des épargnants en quête de rendement dans un univers de taux durablement bas. Présentées comme rentables et sécurisées, les investissements proposés par les escrocs sont des chausse-trappes redoutables. Ils n'hésitent d'ailleurs pas à se montrer insistants auprès de leurs victimes. Ce dossier spécial fait le tour des arnaques les plus courantes.

Les arnaques financières défraient régulièrement la chronique. L'ingéniosité des escrocs et les techniques employées ne cessent d'évoluer. L'autorité des Marchés Financiers (AMF) met en garde les épargnants en actualisant sa liste noire des sociétés et sites non autorisés à exercer leur activité sur le territoire. L'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), qui est le gendarme des banques et des assureurs, fait de même sur son site.

Des arnaques financières de plus en plus variées

Mais face à des escroqueries qui deviennent de plus en plus sophistiquées et touchent de plus en plus de domaines, l'AMF, l'ACPR ainsi que le Parquet du Tribunal de Grande Instance, ont décidé de se mobiliser conjointement pour alerter le public. « Majoritairement concentrées sur le Forex et le crédit jusqu'au début 2016, les arnaques se sont déplacées sur les livrets d'épargne et sur de nouveaux supports, surfant sur les tendances du moment comme le diamant, les crypto-actifs, les forêts, le vin ou encore les cheptels », précise l'AMF qui souligne également une « industrialisation du phénomène ».

Des placements traditionnels qui ne rapportent plus grand chose

Les pertes pour les épargnants peuvent être considérables. Sur les deux dernières années, elles sont estimées à 1 milliard d'euros par les autorités. Dans un contexte où les placements traditionnels ne rapportent plus grand-chose, du fait d'une baisse durable des taux, « l'idée peut être tentante de rechercher d'autres produits présentés comme nouveaux et très attractifs et de s'adresser à de nouveaux interlocuteurs », indique l'AMF.

Des escrocs plus convaincants et surtout plus insistants

Pour appâter le chaland, les escrocs n'hésitent pas à rassurer sur le caractère sécuritaire des placements qu'ils proposent à l'aide de discours biens rôdés et de sites internet qui ont une apparence sérieuse et une existence qui parait légale. La méthode est redoutablement efficace car une fois que la victime a fait un premier versement, le piège se referme sur elle et les escrocs n'hésitent plus à se montrer de plus en plus insistants pour qu'elle fasse des versements plus importants. Les sites des escrocs étant basés à l'étranger, les sommes qui leur sont envoyées sont plus difficiles à récupérer dès lors que la victime a porté plainte.

Etre vigilant et s'informer pour ne pas être victime d'une arnaque

La meilleure solution pour ne pas tomber dans les filets des escrocs est de rester vigilant. Des rendements trop élevés en contrepartie d'une absence de risque doivent alerter l'épargnant à tous les coups. Connaitre les stratagèmes employés par les escrocs est l'un des objectifs de ce dossier spécial. Les situations étant très variées être informé est un garde-fou indispensable pour ne pas terminer en victime.

(redaction@boursorama.fr)

1 commentaire

  • 28 septembre23:56

    Les gourmands (goinfres) creuseront tjrs leurs tombes avec leurs dents...;-(((


Annonces immobilières