Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Épargne retraite : les atouts fiscaux du nouveau PER
information fournie par Le Revenu15/09/2019 à 07:40

Le Revenu décortique le nouveau plan d'épargne retraite. (© DR)

Le Revenu décortique le nouveau plan d'épargne retraite. (© DR)

Un nouveau produit d’épargne dédié à la retraite est lancé. À qui s’adresse-t-il ? Quels sont ses points forts ? Peut-il concurrencer l’assurance vie ? Les réponses du Revenu.

La loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises), publiée au Journal officiel le 23 mai dernier, prévoit la création d’un nouveau plan d’épargne retraite (le PER), plus souple et plus simple en permettant de regrouper au sein d’une même enveloppe tous ses anciens produits retraite (Perp, Madelin, article 83…).

Chaque PER sera composé de trois compartiments. Un PER individuel alimenté avec les versements volontaires de l’épargnant. Et deux PER collectifs : le premier alimenté au titre de la participation aux résultats de l’entreprise (l’ancien Perco) et le second alimenté avec les versements obligatoires du salarié et de l’employeur.

Des versements volontaires déductibles

Fiscalement, les versements volontaires pourront, au choix du souscripteur, être déductibles de ses revenus. Un avantage important pour les plus imposés (voir l'exemple en fin d'article).

Le plafond annuel de déductibilité sera calqué sur ce que propose le Perp (32.419 euros en 2019) et devrait être, comme pour l’actuel contrat Madelin, majoré pour les travailleurs non salariés.

En contrepartie de cet avantage fiscal, l’épargne est bloquée jusqu’à la retraite et la sortie du produit est fiscalisée.

Grande nouveauté : le PER individuel permet de récupérer son capital de façon anticipée pour l’acquisition de la résidence

Lire la suite sur LeRevenu.com

4 commentaires

  • 15 septembre12:39

    L'avantage de cet épargne est qu'il est déduit de vos revenus et donc non imposé.


Annonces immobilières