1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Combien va rapporter votre assurance vie en 2018 ?

Mingzi05/12/2018 à 09:19

Combien va rapporter votre assurance vie en 2018 ? (Crédit photo : Adobe Stock)

Les compagnies d'assurance vie vont bientôt annoncer le taux de rendement 2018 de leurs fonds en euros. Ils ont rapporté en moyenne 1,80% en 2017. Quel sera le taux pour 2018 ?

Un taux 2018 attendu autour de 1,60%

En 2017, les fonds en euros des contrats d'assurance vie ont rapporté en moyenne 1,80% (source FFA - Fédération française des assurances).

Selon se site GoodValueForMoney.eu (GVfM), les taux des fonds en euros devraient poursuivre leur baisse en 2018 et pourraient s'établir aux alentours de 1,60% en moyenne.

Néanmoins, ce taux de 1,60% ne tient pas compte de la fiscalité, ni du taux d'inflation (estimé à 1,7% pour 2018 par l'INSEE). Après déduction des impôts et des prélèvements sociaux, un taux de rendement de 1,60% annoncé par une compagnie correspond à un taux de rendement " réel " négatif de -0,38% pour la fiscalité la plus favorable et de -0,58% si la flat tax s'applique.

Pour Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de GVfM, les contrats standards des banquiers et des assureurs, pourraient même se situer en dessous de cette moyenne, autour de 1,32% (soit un rendement réel de -0,61% avec la fiscalité la plus favorable et de -0,77% avec la flat tax). 

Les contrats hauts de gamme quant à eux pourraient atteindre 1,68%. 

Où obtenir un meilleur taux ?

En 2017, les associations d'épargnants, les courtiers et banques en ligne avaient distribué des taux au-delà de 2%. Les banquiers et assureurs avaient joué la prudence. Du côté des mutuelles, les taux s'étaient étalés de 1,20% à 2,80%.

En 2018, les compagnies qui disposent de réserves suffisantes pourraient distribuer un taux plus intéressant. Selon une étude réalisée par GVfM, ces réserves, appelées PPB (provision pour participation aux bénéfices) n'ont cessé de croître ces dernières années et atteignent en moyenne 3,6 points de rendement. Elles peuvent varier de 0,64 à 7.7 points de rendement selon les compagnies.

Autre solution : les compagnies proposent parfois un rendement supérieur à condition que l'épargnant investisse une part minimale en unités de compte, supports plus risqués mais avec une espérance de rendement plus importante.

Les taux vont-ils continuer leur baisse après 2018 ?

Les taux vont-ils continuer leur baisse après 2018 ou vont-ils finir par remonter ? " Ma vision est qu'on a désormais une forte chance d'avoir un scénario en L avec un atterrissage durable du taux moyen servi sur les fonds en euros à un niveau de l'ordre de 1,20 à 1,30 % ", explique Cyrille Chartier-Kastler.

En effet, le portefeuille des fonds en euros classiques est composé en moyenne de 80,8 % d'obligations, 8,6 % d'actions et 6,4 % d'immobilier. Les assureurs sont contraints de réinvestir les obligations de leur portefeuille arrivant à échéance à des taux très bas (le taux de rendement de l'obligation d'Etat français à 10 ans est de 0,64%). Si bien que le rendement moyen des portefeuilles s'érode. 

Par ailleurs, l'évolution des taux d'intérêt est fortement dépendante de la politique de la BCE (Banque centrale européenne). Or, l'institution a annoncé qu'elle arrêtera son programme de quantitative easing fin 2018, mais qu'elle ne relèvera ses taux d'intérêt que " bien après ", c'est-à-dire au plus tôt à la fin de l'été 2019. 
 

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • j.garnau
    15 décembre10:52

    Cela n'empêche pas les assureurs (pour exemble ACM Vie contrat Livret Avenir) de prélever 3.85% de frais sur les versements...Avec de tels taux de rendement on perd donc une partie du capital placé dès le départ.

    Signaler un abus

  • faites_c
    05 décembre09:44

    "Néanmoins, ce taux de 1,60% ne tient pas compte de la fiscalité, ni du taux d'inflation"??? Plus de 60% des capitaux sur les supports en euros n'ont aucune fiscalité puisque restent immobilisés sur les contrats. Cet article oublie de dire que 1.6% c'est plus de 2 fois le taux du "concurrent" qu'est le livret A servi en 2018 et même à 1.35% c'est 80% de mieux que ce livret A!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer