Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Cap d'Agde : le couple se payait des locations en bord de mer avec de faux chèques
information fournie par Boursorama avec Newsgene05/07/2022 à 16:46

Deux propriétaires lésés par le couple de septuagénaires ont porté plainte. (illustration) (Schluesseldienst / Pixabay)

Deux propriétaires lésés par le couple de septuagénaires ont porté plainte. (illustration) (Schluesseldienst / Pixabay)

Deux propriétaires et une agence immobilière basés au Cap d'Adge (Hérault) ont tous trois été victimes d'un couple mal intentionné depuis 2020. Les deux escrocs, âgés de 70 ans à peu près, ont loué des logements en bord de mer en réglant les frais avec de faux chèques. Deux plaintes ont été déposées.

Un couple de retraités sévit dans les logements disponibles à la location au Cap d'Agde (Hérault). Depuis 2020, deux propriétaires d'appartement et une agence immobilière ont fait les frais de ces escrocs, qui règlent les frais de location avec de faux chèques, rapporte France Bleu Hérault .

« On ne se méfie pas »

L'un des deux propriétaires, basé à Paris, a signé un contrat de location au couple le 10 juin dernier. Les deux septuagénaires sont arrivés en panique dans la résidence, expliquant qu'ils avaient dû quitter leur appartement vétuste dont le balcon menaçait de s'effondrer et devaient se reloger en urgence.

Le propriétaire a accepté de baisser son tarif et une autre propriétaire les a dépannés en acceptant de stocker leurs meubles chez elle. Mais dix jours après l'encaissement des chèques de location et de caution, la banque a fait opposition. « Ils font des chèques en présentant une pièce d'identité, comme ça on ne se méfie pas , explique le propriétaire. Puis ils font opposition comme s'ils avaient perdu le chéquier. » La victime a depuis appris que le compte du couple était vide.

Des chèques plus valables

En témoignant sur les réseaux sociaux, le propriétaire a été contacté par une agence immobilière, elle aussi victime du même couple. Un logement géré par l'entreprise avait été loué pendant tout le mois d'août par les deux malfrats, qui avaient payé à l'aide d'un chéquier relié à un compte clôturé.

L'agence a finalement été payée après que l'agent immobilier a croisé le septuagénaire dans la rue et appelé à la police. L'entreprise n'a pas porté plainte. Les deux propriétaires victimes de l'escroquerie ont pour leur part déposé une plainte chacun fin juin.

2 commentaires

  • 05 juillet18:01

    tjours se méfier des vieux ! ils n ont plus de charges comme les enfant ou de loyer car svt propriétaires mais ils sont hyper radins ! ils ont un pouvoir d achat sup. au actif en plus !


Annonces immobilières