Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance-vie : comment épargner pour son enfant ?
information fournie par Boursorama avec LabSense18/02/2019 à 18:31

Qu'ils s'agissent des petits chèques offerts par les grands-parents à leur anniversaire, des étrennes de Noël ou du petit pécule que vous souhaitez leur offrir, que faire de l'argent que reçoivent vos enfants ? Livret A et PEL n'offrant quasiment plus aucune rémunération, les parents sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l'assurance-vie pour assurer une épargne à leurs enfants. Souplesse d'utilisation et rentabilité en font notamment un produit de choix. A fortiori à long terme.

iStock.com-Vasyl Dolmatov

iStock.com-Vasyl Dolmatov

Souplesse d'utilisation

Tout d'abord, il est possible d'ouvrir un contrat d'assurance-vie pour vos enfants, et ce dès leur plus jeune âge . Il faudra alors la signature des deux parents. Si vous choisissez de lui souscrire un contrat après ses 12 ans, vous devrez en outre obtenir le consentement de l'enfant. L'assurance-vie offre également une grande souplesse dans son utilisation. Vous pouvez verser de l'argent dessus quand vous le souhaitez, en mettant en place des versements réguliers par exemple. Vous pouvez verser n'importe quel montant, car aucun plafond n'est imposé. Et vous pouvez disposer de cette épargne comme bon vous semble en en retirant tout ou partie. Bien qu'il soit conseillé, pour des raisons fiscales, de conserver cette épargne au moins 8 ans, l'imposition passant alors de 12,8 à 7,5 % pour les versements effectués après le 27 septembre 2017. Vous avez également la possibilité, pour que votre enfant ne fasse pas n'importe quoi avec cette épargne, d'inscrire des directives au contrat (pacte adjoint). Vous pourrez ainsi conserver la gestion du contrat, bloquer le capital jusqu'à un âge donné, ou encore prévoir une obligation sur l'utilisation de cette épargne (financement des études, achat d'un bien…)

Lire aussi : L'assurance vie , comment ça marche ? [guide complet]

Performance et diversification

Autre gros avantage de l'assurance-vie, vous pourrez diversifier l'épargne de votre enfant afin de prendre des risques modérés en lui assurant tout de même des rendements intéressants. Vous placerez ainsi une partie de cette épargne sur des fonds en euros dont le capital est garanti et le reste sur des unités de compte en mélangeant vos supports d'investissement entre SCPI, capital-investissement, fonds ou encore des produits structurés… Vous pourrez aussi opter pour une gestion pilotée. Au moment de souscrire votre contrat, veillez tout de même à ne pas payer de frais sur les versements et à ce qu'il vous fasse bénéficier de frais de gestion réduits, de fonds en euros performants et d'un bon choix de placements. Si vous placez cette épargne suffisamment tôt (une dizaine d'années), votre enfant pourra alors bénéficier à sa majorité d'une fiscalité avantageuse sur les retraits notamment, ainsi que des abattements.

Bénéficiaires

Attention, si votre enfant est mineur, il ne pourra pas choisir unilatéralement les bénéficiaires de son contrat en cas de décès. Ceux-ci seront obligatoirement les héritiers légaux de l'enfant.

2 commentaires

  • 19 février06:26

    En cas de retrait , les fonds doivent être versé sur compte au nom de l'enfant et la demande de retrait doit être signée par les deux parents .


Annonces immobilières