Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Acheter une vache : un bon investissement !

Boursorama avec Pratique.fr17/10/2016 à 11:30

Pour diversifier votre épargne, acheter un cheptel de vaches laitières peut se révéler être un excellent investissement de moyen long terme. Désormais, acheter une vache fait partie de la panoplie des placements atypiques qui vous permettent de conjuguer revenus réguliers et économie réelle. Voici ce qu'il faut retenir avant de vous lancer dans ce type d'investissement.

Le rendement du placement encheptel est de 4 à 5% !

Comment fonctionne l'achat de vaches laitières ?

Jadis réservé aux professionnels du monde agricole, ce placement alternatif est désormais accessible à tous les particuliers, quel que soit leur budget. Des associations comme l'AFIC (Association Française Investissement Cheptel) assurent pour leur compte la gestion du placement, devenu accessible au grand public.
Selon le montant investi, vous devenez propriétaire de plusieurs vaches, d'une seule ou même d'une simple fraction d'un animal. Le cheptel constitué par l'association est alors loué sous la forme d'un « bail à cheptel » à un éleveur professionnel. Cet astucieux schéma de location de longue durée permet à chacune des parties de trouver son avantage :
  • l'investisseur apporte le capital nécessaire pour constituer le cheptel ;
  • la nourriture et l'entretien des bêtes, ainsi que le coût des équipements et des assurances sont à la charge intégrale de l'exploitant agricole.
Pour se rémunérer, l'éleveur bénéficie de la production laitière. Pendant toute la durée de location, il devient également propriétaire de toutes les naissances mâles du cheptel, ainsi que de la moitié des naissances femelles. En tant qu'investisseur, votre rentabilité est donc le fruit de la moitié restante des naissances de génisses. Chaque année, vous pouvez décider d'encaisser le produit de la vente de ces nouvelles bêtes ou de les intégrer à votre troupeau. D'une année sur l'autre, votre choix se fera en fonction de la fluctuation du prix des vaches laitières.

Un investissement rentable sur la durée

Avec cette formule de paiement en nature, le rendement de votre investissement se forme année après année. Un minimum de 5 ans est à envisager pour voir votre achat de vache laitière devenir rentable, et au bout de 20 ans environ, la taille de votre troupeau aura naturellement doublé, grâce aux naissances.
En moyenne, vous pouvez espérer un rendement annuel de l'ordre de 4 à 5%, qui varie en fonction de l'évolution du prix d'une tête de bétail. Actuellement de l'ordre de 1 500 euros par vache laitière, le prix baisse régulièrement, en suivant les cours du lait. L'achat de vache laitière tire également sa rentabilité d'un avantage fiscal, possible si vous déclarez les revenus générés dans la rubrique « bénéfices agricoles imposés au régime réel normal » de votre déclaration d'impôts. Pendant 10 ans, vous avez alors le droit de déduire de vos revenus 10% du coût des vaches laitières.

Trucs & Astuces

Si le « bail à cheptel » a vu le jour au XIIIe siècle, ce type d'investissement atypique ne se développe auprès du grand public que depuis la fin des années 1960. Sous l'impulsion des intermédiaires entre investisseurs et exploitants agricoles, on estime à 30 000 le nombre de bêtes actuellement élevées en France sous ce format de bail à cheptel. Près d'un millier d'investisseurs ont ainsi été convaincus d'investir dans l'achat de vaches laitières.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.