Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le pape annonce sa démission, une quasi première dans l'histoire de l'Eglise

AFP Video11/02/2013 à 16:28

Le pape Benoit XVI a annoncé lundi sa démission du Vatican, une première dans l'histoire de l'Eglise moderne, affirmant ne plus avoir "les forces" de la diriger en raison de son "âge avancé", 85 ans.

"Le pape a annoncé qu'il renoncera à son ministère à 20H00 (19H00 GMT), le 28 février. Commencera alors la période de +sede vacante+ (siège vacant)", a indiqué à l'AFP, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

Un nouveau pape sera sera désigné "pour Pâques", a-t-il précisé ensuite lors d'une conférence de presse convoquée à la hâte au Vatican. Benoît XVI se retirera ensuite dans un monastère dans l'enceinte du Vatican, a-t-il ajouté.

Dans son annonce en latin traduite ensuite par le Vatican, Benoît XVI, a dit être "parvenu à la certitude que (ses) forces, en raison de l'avancement de son âge ("ingravescentem aetatem" en latin), ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère" de pape et évêque de Rome.

Il a fait cette annonce dans une salle du Palais Apostolique lors d'un consistoire au Vatican pour la canonisation de martyrs d'Otrante.

"Dans le monde d'aujourd'hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l'Evangile, la vigueur du corps et de l'esprit est aussi nécessaire", a expliqué le pape.

Durant son pontificat de huit ans, Benoît XVI a été confronté à un grave scandale d'abus pédophiles dans le clergé, la crise la plus profonde de l'Eglise contemporaine.

L'an dernier, il a aussi du faire face à l'intérieur du Vatican à un scandale de fuites de documents confidentiels, qui a conduit à la condamnation de son propre majordome, Paolo Gabriele: un symptôme des mécontentements et des divisions dans la Curie, et une trahison personnelle qui avait beaucoup affecté Joseph Ratzinger.

"Incapacité à bien administrer"

Le pape a ajouté que sa vigueur s'était "amoindrie ces derniers mois". "D'une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m'a été confié", a ajouté le pape.

Dans un livre interview intitulé "Lumières du monde" sorti en 2010, le pape avait évoqué la possibilité d'une démission au cas où il ne se serait plus senti en état de continuer.

Répondant au journaliste allemand Peter Seewald, Benoît XVI avait affirmé qu'un pape "a le droit et, selon les circonstances, le devoir de se retirer" s'il sent ses forces "physiques, psychologiques et spirituelles" lui échapper.

Dans une conférence de presse, le père Lombardi a admis que "le pape nous a pris un peu par surprise, en outre un jour férié pour le Vatican".

Selon lui, le pape a "saisi l'occasion qu'un grand nombre de cardinaux étaient réunis à Rome" pour le consistoire. "La plupart n'en avaient pas été informés à l'avance", a assuré le père Lombardi.

Ce dernier a souligné que le pape "dans sa clarté et son honnêteté, a constaté lui-même" son état. "Nous aussi avions noté cette fatigue ces derniers temps, il y avait un déséquilibre entre ses forces et les efforts requis", a ajouté le père Lombardi.

Unique précédent dans l'histoire de l'Eglise, Célestin V avait abdiqué de sa fonction peu après avoir été sacré en 1294. Il avait vécu en ermite jusqu'à sa désignation comme pape, et ne se sentait pas prêt à assumer ce rôle dans l'Eglise.

Le doyen des cardinaux Mgr Angelo Sodano a parlé de "coup de tonnerre dans un ciel serein".

Le chef du gouvernement italien démissionnaire Mario Monti s'est également dit "très secoué par cette annonce inattendue".

Le président français François Hollande a qualifié la décision du pape d'"éminément respectable".

L'Allemagne pays d'origine du cardinal Joseph Ratzinger a exprimé son "respect" et sa "gratitude" envers le pape "pour avoir mené l'Eglise comme il l'a fait pendant huit ans".

Né le 16 avril 1927 dans une famille modeste de la très catholique Bavière à Marktl-am-Inn, Joseph Ratzinger, avait succédé au très charismatique Jean-Paul II le 19 avril 2005 à l'âge de 78 ans après avoir régné près d'un quart de siècle sur la Congrégation pour la doctrine de la Foi.


Vidéos les + vues

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.