Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Une collecte record et des taux de distribution supérieurs à 5% en 2019 pour les SCPI de Atland Voisin
information fournie par Primaliance09/03/2020 à 08:00

Voisin est devenu au début de l’année Atland Voisin, moins de 5 ans après avoir rejoint la foncière cotée Atland. Au même moment, la société de gestion annonce que sa SCPI phare Epargne Pierre a franchi le seuil du milliard € de capitalisation. C’est un doublement de taille pour cette SCPI en un peu plus d’un an : avec 481 millions € de collecte nette en 2019, Epargne Pierre se positionne au 4ème rang des SCPI ayant le plus collecté l’année dernière.

Atland Voisin annonce une hausse de 71% de sa collecte sur les 3 SCPI qu’elle gère en 2019 par rapport à 2018. C’est en ligne avec le marché des SCPI qui a connu une année 2019 exceptionnelle : 8,5 milliards € de collecte nette, chiffre en hausse de 70% par rapport à 2018 et de 38% par rapport au précédent record de 2017.

En terme de dividende distribué, la société de gestion Atland Voisin se démarque une nouvelle fois de la concurrence en 2019 avec un taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) de 5,85% pour la SCPI Epargne Pierre, et respectivement 5,52% et 5,31% pour les SCPI Immo Placement et Foncière Rémusat. A titre de comparaison, la moyenne du marché des SCPI ressort à 4,40% de TDVM en 2019.

2020 s’annonce sous de bons auspices pour Atland Voisin avec une forte « attractivité de l’immobilier par rapport à d’autres supports d’épargne » selon les mots du président de la société de gestion Jean-Christophe Antoine. C’est particulièrement vrai depuis quelques semaines avec le regain de volatilité des marchés boursiers qui accompagne la crise du coronavirus.

Mais d’autres défis attendent Atland Voisin en 2020 car le départ de son directeur général Alexandre Claudet qui rejoint une autre société de gestion (Foncia Pierre Gestion), et qui aura été un acteur majeur de la forte croissance des encours de Atland Voisin depuis mai 2016, nécessitera de répondre à la question que laisse en suspens pour le moment Jean-Christophe Antoine : « qui pour succéder à Alexandre Claudet ? »

La réponse à cette question prend toute son importance à un moment où la croissance du marché immobilier ne suffira plus à réaliser une performance positive d’après Jean-Christophe Antoine. « Les convictions, la compétence, la sélectivité et le travail des équipes immobilières couplées à l'intégration des critères d'investissement socialement responsable (ISR), via le futur label ISR immobilier pour les fonds immobiliers alternatifs (FIA), seront à la base de la performance de demain ».

Pour faire face à ces défis, rien de mieux qu’une stratégie offensive : « pour 2020, notre société souhaite mettre en place de nouveaux relais de croissance en complément de nos SCPI », laisse entendre le président de la société de gestion… A suivre donc !

0 commentaire

Annonces immobilières