Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Un site internet propose d'obtenir un deuxième avis médical

Le Figaro20/10/2017 à 06:00

FIGARO DEMAIN / VIDÉO - Contre l'inégalité liée à l'accès aux soins, un site propose d'obtenir un second avis d'experts pour des pathologies graves. Remboursé par les complémentaires santé et bientôt par la Sécurité Sociale, selon sa fondatrice, cet acte en ligne facilite aussi les démarches des habitants des déserts médicaux.

Vous venez d'apprendre que vous ou l'un de vos proches est atteint d'une maladie grave comme le cancer de la prostate ou encore la maladie de Crohn. Vouloir prendre un deuxième avis médical est un réflexe fréquent des patients. Toutefois, il est parfois long et difficile d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste. Le site deuxiemeavis.fr propose de simplifier ces démarches et raccourcir les délais.

Aujourd'hui 25% des interventions chirurgicales sont inutiles et certaines pourraient être évitées avec un deuxième avis, selon Pauline d'Orgeval, cofondatrice de deuxiemeavis.fr. Toutefois, à son lancement, le site avait été vivement critiquée par certains syndicats de médecins libéraux et par le Conseil de l'ordre, en raison du coût de cet acte, de 295 euros à débourser par le patient. Mais ce montant est désormais remboursé par les complémentaires santé. Quant à un remboursement par la Sécurité Sociale, «c'est en bonne voie», avance la cofondatrice. Le fonctionnement du site expliqué par Pauline d'Orgeval, invitée dans le cadre de la France des solutions de Reporters d'Espoirs.

La pertinence de ce deuxième avis obtenu sur dossier divise également les professionnels. Le Ciss, Collectif interassociatif sur la santé (Ciss) dont sa vice-présidente, Claude Rambaud, faisait partie du conseil scientifique du site, estime que le deuxième avis devrait être systématique lorsque les personnes sont confrontées à des diagnostics et des choix thérapeutiques lourds, aux conséquences potentiellement invalidantes face à des maladies graves ou rares. Toutefois, le Dr Suzette Delaloge, oncologue à l'Institut Gustave-Roussy, est plus nuancée: «Dans le cancer du sein par exemple, demander un second avis systématique ne se justifie pas. D'autant qu'il est parfois dangereux de retarder des opérations alors que le cancer progresse».

» LIRE AUSSI - Pourquoi demander un deuxième avis en médecine?

Le site a été conçu avant tout pour les personnes qui ont difficilement accès aux soins (patients handicapés, expatriés...). Le service permet également de faciliter les démarches des habitants des déserts médicaux.



Société, santé, environnement, éducation, énergie

» Découvrez les acteurs et initiatives du changement

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jamesw
    20 octobre09:22

    le patient choisiT

    Signaler un abus

  • jamesw
    20 octobre09:22

    aucun souci à demander d autres avis ensuite le patient choisi et devient responsable de sa santé c est meme beaucoup mieux pour les medecins

    Signaler un abus

  • faites_c
    20 octobre08:20

    Si vous n'avez pas confiance en votre médecin ou si vous avez décidé que son diagnostic ne vous convenait pas ce n'est pas un 2ème avis que vous allez demandé mais 3, 4 , 5 ou dix avis jusqu'à ce que vous trouviez un médecin qui vous confirme votre "auto-diagnostic"!!

    Signaler un abus

  • faites_c
    20 octobre08:18

    Du grand n'importe quoi!!! Il y a aussi des médecins extrêmement compétents à l'étranger et le mythe qu'il n'y a qu'en France que l'on peut être soigné correctement à la vie dure! Détail important, vous n'avez probablement pas un délai de 6 mois à 1 an pour obtenir un rendez-vous médical avec un spécialiste dans d'autre pays du monde contrairement à la France!!!

    Signaler un abus

  • faites_c
    20 octobre08:15

    manifestement la censure est extrêmement forte chez bourso et j'en ai marre de chercher quels sont les termes communs qu'il ne fait surtout pas utiliser. La solution la plus simple serait de tout simplement supprimmer la possibilité de réagir

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.