Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Trottinettes électriques: Lime va faire payer la fourrière aux usagers mal stationnés
information fournie par Le Figaro22/10/2019 à 18:32

Trottinettes électriques: Lime va faire payer la fourrière aux usagers mal stationnés (Crédits photo : Pixabay - Jacques GAIMARD )

Trottinettes électriques: Lime va faire payer la fourrière aux usagers mal stationnés (Crédits photo : Pixabay - Jacques GAIMARD )

À Paris, les clients devront, dès ce mercredi, payer 59 euros d'amende pour une trottinette mal garée.

L'application de trottinettes en libre-service Lime a décidé de prendre de nouvelles mesures, dès mercredi, contre les clients indélicats. Pour une trottinette électrique laissée dans un endroit non approprié, les utilisateurs de l'application Lime feront face à une sanction financière. L'entreprise fera désormais payer les frais de fourrière aux usagers garés hors des emplacements réglementés dans Paris. L'objectif est de «responsabiliser davantage les utilisateurs et les inciter de manière contraignante à adopter les bonnes conduites en matière de stationnement», rappelle Lime dans un communiqué.

Désormais, pour une trottinette électrique garée en dehors des emplacements prévus, Lime demandera à l'utilisateur de régler 59 euros d'amende, soit «le coût d'extraction par la fourrière (49 euros) ainsi que la première journée de fourrière (10 euros)». Cette amende devra être réglée par le dernier utilisateur. «Pour cela, Lime vérifiera le positionnement du véhicule grâce au numéro de la trottinette ainsi que la photo [...] permettant d'assurer le verrouillage de cette dernière».

À Paris, une amende pour un engin mal garé s'élève à 35 euros plus 49 euros de mise en fourrière. À ces 84 euros s'ajoutent 10 euros de plus par jour. Jusqu'à présent, l'entreprise prenait à sa charge le règlement de l'amende. Lime a d'ailleurs récemment réglé la somme de 295 000 euros à la fourrière «afin de récupérer l'intégralité de ses trottinettes électriques», précise le communiqué.

Un nouveau service client, consacré aux amendes

Lime a donc décidé de mettre en place un nouveau service client, dédié au traitement des amendes. Une équipe sera alors chargée d'enquêter en cas de contestation d'un utilisateur. Par exemple, si un engin a été déplacé alors qu'il était normalement correctement stationné, l'usager n'aura pas d'amende à régler.

Les équipes pourront vérifier qu'un utilisateur a bien garé une trottinette en vérifiant la photo qu'il a prise en fin de course. Cette photo, obligatoire pour pouvoir terminer le trajet, devra montrer la trottinette en entier, ainsi que l'endroit où elle est stationnée.

De nouvelles mesures de stationnement

En plus de cette nouvelle règle, Lime annonce deux autres mesures de stationnement, censées raréfier les cas de trottinettes mal garées. En effet, les utilisateurs auront l'obligation de terminer leurs trajets à l'un des emplacements proposés par l'appli. «Pour garantir une visibilité sur l'ensemble des places de stationnement disponibles dans Paris [...], Lime répertorie désormais directement dans son application les milliers de places dédiées et autorisées par la ville de Paris». Autre mesure ; les trottinettes ne pourront plus être déposées en dehors de Paris intra-muros. Pour terminer la course, les utilisateurs devront obligatoirement être localisés dans la capitale.

Depuis le lancement de Lime en juin 2018, les Parisiens ont réalisé 15 millions d'utilisations. «Nous sommes aujourd'hui à 32 000 trajets par jour et 20 millions de kilomètres parcourus à Paris», indique l'entreprise. La ville de Paris s'apprête d'ailleurs à publier un appel à projets visant à ne conserver que trois opérateurs de trottinettes électriques en libre-service, à compter de Janvier 2020.

0 commentaire

Annonces immobilières