Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Santé : un pansement en peau de poisson pour soigner les brûlures

Boursorama avec Pratique.fr13/03/2017 à 22:55

Un médecin brésilien est en train d'expérimenter une nouvelle technique d'apposition de peau de Tilapia sur les brûlures au second degré. Dans un entretien au Daily Mail, le Dr Edmar Maciel affirme avoir déjà de bons résultats en termes de cicatrisation et de traitement de la douleur. Cette découverte d'un "pansement naturel" pourrait en outre présenter de gros avantages économiques.

Santé: un pansement en peau de poisson pour soigner les brûlures

Un pansement biologique

Le docteur Edmar Maciel est spécialiste en chirurgie plastique et réparatrice à l'Institut José Frota de Fortaleza au Brésil. Il mène actuellement une étude préliminaire sur une cinquantaine de personnes en appliquant sur des brûlures de la peau de Tilapia sous forme de patchs. Le médecin a confié au journal britannique Daily Mail que ces peaux de poissons procurent un effet apaisant et curatif sur les lésions causées par des brûlures, cela grâce à sa teneur en collagène et son fort degré d'humidité. De plus, un seul bandage de Tilapia suffit alors qu'un bandage classique doit être changé régulièrement. La durée du traitement est ensuite considérablement réduite et le recours aux anti-douleurs moins important.
Bien qu'encore en phase de test, la pratique est prometteuse, comme le confirme le docteur Eric Dantzer, chirurgien plasticien au service des grands brûlés de l'hôpital Sainte-Anne de Paris : "cela protège la lésion du contact de l'air et c'est par conséquent moins douloureux pour le patient. De plus, ce pansement biologique empêche la lésion de sécher, ce qui favorise la cicatrisation". Le Dr Dantzer précise toutefois que ce système ne peut fonctionner que pour des brûlures du second degré. Au-delà, il est nécessaire de recourir à "de la chirurgie et une autogreffe", généralement prélevée sur le cuir chevelu du patient.

Un pansement économique

Connu pour être le deuxième poisson le plus élevé au monde, le Tilapia est un poisson d'Afrique très bon marché. Utilisé en patchs, il pourrait être "une solution intéressante sur le plan économique par rapport aux produits manufacturés" avance le Dr Dantzer. En effet, les traitements appliqués en France et dans les autres pays développés sont très coûteux. Constitués de pansements en peau de porc ou de membrane amniotique humaine, ils sont difficilement transposables dans les pays émergents. Une alternative comme celle du Tilapia serait donc un recours plus abordable. La technique du Dr Maciel qui consiste à ôter les arrêtes, tissus musculaires, toxines et maladies potentielles du poisson est facilement utilisable dans n'importe quel pays. La peau peut ensuite être conservée pendant deux ans dans un endroit réfrigéré.

Trucs et astuces

Parallèlement aux peaux de Tilapia, des chercheurs brésiliens étudient également la possibilité d'utiliser des peaux de cochon et de grenouille dans la même optique. Si les tests sont concluants, l'équipe du Dr Maciel espère qu'une entreprise prendra en charge le traitement de ces peaux à une échelle industrielle afin de les mettre à la disposition des hôpitaux.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.