Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Retraite : Quelle catégorie de fonctionnaires est la plus avantagée niveau rentabilité ?
information fournie par Boursorama avec Newsgene29/11/2022 à 17:15

Les fonctionnaires de catégorie A obtiennent les cotisations les plus rentables, selon une étude (illustration). (wir_sind_klein / Pixabay )

Les fonctionnaires de catégorie A obtiennent les cotisations les plus rentables, selon une étude (illustration). (wir_sind_klein / Pixabay )

Une étude du Conseil d’orientation des retraites (Cor) permet de distinguer la rentabilité des cotisations retraites des différentes catégories de fonctionnaires. Les agents de catégorie A sont avantagés en raison de différents facteurs.

Le régime de retraite est plus redistributif pour certaines catégories de fonctionnaires. C'est ce que nous apprend une étude du Conseil d’orientation des retraites (Cor), composé de partenaires sociaux, d'élus et d'experts, publiée ce jeudi 24 novembre, rapporte Capital .

Le Cor s'est intéressé au taux de rendement interne (TRI) qui permet de déterminer, par rapport à tout ce qui a été cotisé durant une carrière, le montant de la pension. Ce TRI a permis de mettre en évidence les écarts qui existent entre les catégories A, B et C qui se retrouvent dans les trois fonctions publiques : Etat, territoriale, hospitalière.

L'espérance de vie à prendre en compte

L'étude a pris en compte un retraité type : fonctionnaire né en 1960, célibataire et sans enfant qui liquide sa retraite à taux plein. Résultat : les fonctionnaires de catégorie A - le grade le plus haut - obtiennent les cotisations les plus rentables. Parmi les facteurs qui expliquent cet avantage figure l'espérance de vie. Même en prenant des agents ayant commencé en même temps et ayant la même rétribution, le TRI est différent.

« Le TRI de l’agent de catégorie C de la CNRACL (caisse de retraite des fonctions publiques territoriale et hospitalière) qui, en moyenne, a une espérance de vie inférieure de 2 ans à un agent de catégorie A, est inférieur de 2 points au niveau de TRI de l’agent de catégorie A (base 100). L’écart est de 0,5 point entre l’agent de catégorie A et de catégorie B » , peut-on lire dans l'étude. L'âge du début de carrière est un autre facteur. L'agent de catégorie C, qui débute en moyenne plus tôt que les autres, aura davantage cotisé pour obtenir une pension quasi identique aux autres.

La catégorie A avantagée

Par ailleurs, un fonctionnaire qui a gravi les échelons jusqu'à la catégorie A est nettement avantagé. En effet, au début de sa carrière, il a faiblement cotisé car son salaire était plus faible qu'à la fin de sa carrière. Or, ce sont les rémunérations de cette période qui servent à calculer le montant de la pension. Il sera donc avantagé par rapport à un agent qui sera resté en catégorie C.

Les différences du TRI sont moins importantes dans la fonction publique d’État, précise par ailleurs Capital . Malgré une rentabilité des cotisations plus favorable pour la catégorie A+, les différences s'estompent entre les catégories A, B et C. En cause ? Une espérance de vie qui est assez similaire.

6 commentaires

  • 03 décembre18:35

    Et oui A c'est mieux que C, mais tout le monde ne peut pas être en A. C'est ça la vie, il y a les califes et ceux qui voudraient l'être ....


Annonces immobilières