Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Retraite : l'augmentation du Smic au 1er octobre pourrait changer le calcul de vos trimestres
information fournie par Boursorama avec Newsgene30/09/2021 à 16:45

Certains actifs vont devoir demander une augmentation de salaire ou de volume horaire s'ils veulent continuer à valider quatre trimestres par an. (illustration) (Pixabay / jarmoluk)

Certains actifs vont devoir demander une augmentation de salaire ou de volume horaire s'ils veulent continuer à valider quatre trimestres par an. (illustration) (Pixabay / jarmoluk)

Avec l'augmentation du Smic à compter du 1er octobre, certains actifs qui ne seront pas touchés par cette hausse de salaire vont devoir faire attention. Selon les cas, le passage du salaire minimum de 10,25 à 10,48 € brut mensuel pourrait leur faire perdre la validation d'un trimestre dans le calcul de leur future retraite.

Le Smic va augmenter en France ce vendredi 1er octobre. Le salaire horaire minimum passera de 10,25 € à 10,48 € bruts, soit 35 € bruts par mois. Une hausse qui va avoir des répercussions sur la retraite, rapporte Capital. En effet, le montant du Smic intervient dans l'acquisition des trimestres de retraite, indispensables pour obtenir le taux plein.

Calcul de la validation des trimestres

Dans le détail, un trimestre est validé quand on a travaillé l’équivalent de 150 fois le montant horaire brut du Smic. Les personnes à temps partiel ou avec des contrats irréguliers peuvent ainsi valider quatre trimestres par an sans travailler à temps plein. Il faut actuellement toucher 1 537,50 € pour valider un trimestre et 6 150 € pour en valider quatre.

Mais à partir du 1er octobre, il faudra gagner 1 572 € pour un trimestre et 6 288 € pour quatre trimestres. Pour les personnes rémunérées sur la base du Smic, cette hausse ne posera aucun problème. Mais cela peut avoir des conséquences pour d'autres actifs qui ne seront pas augmentés en conséquence. Les jobs étudiants, les contrats à faible taux horaire ou ceux qui débutent un travail tardivement dans l'année peuvent être concernés.

Des chefs d'entreprise concernés

Capital prend l'exemple d'un étudiant touchant 512,50 € bruts par mois. Il pouvait jusqu'ici prétendre valider quatre trimestres de retraite mais cela ne sera désormais plus le cas. Il perdra un trimestre s'il n'est pas augmenté. Les actifs payés légèrement au-dessus du Smic mais faisant peu d'horaires par mois sont concernés aussi.

Certains chefs d'entreprise sont touchés aussi. « C’est le cas des dirigeants d’entreprise […] qui se rémunèrent plutôt en dividendes qu’en salaires car avec la flat tax c’est plus avantageux pour eux, explique Dominique Prévert, du cabinet spécialisé Optimaretraite. Ils décident alors de se verser le salaire minimum qui leur suffit à valider 4 trimestres par an. » Ils devront donc veiller à s'augmenter.

0 commentaire

Annonces immobilières