Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Retraite et inflation : quelles sont les aides prévues ?
information fournie par Boursorama avec LabSense20/08/2022 à 06:30

Face à la baisse du pouvoir d’achat des Français, le Gouvernement réfléchit à différentes solutions. Qu’en est-il des aides prévues pour les retraités ?

retraite et inflation, les aides prévues - iStock-Eva-Katalin

retraite et inflation, les aides prévues - iStock-Eva-Katalin

Prime inflation d’urgence ou « aide alimentaire exceptionnelle de rentrée »

Cette mesure devrait coûter 1,1 milliard d’euros à l’État et va aider plusieurs catégories de personnes. La prime inflation d’urgence, versée au mois de septembre prochain, sera d’un montant de 100 € par foyer (et 50 € par enfant pour les foyers concernés). Certains retraités vont eux aussi la percevoir puisque, parmi les bénéficiaires, on trouve entre autres : les allocataires de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) ; les bénéficiaires de l’AAH (allocation aux adultes handicapés) ; les personnes percevant des APL (aides personnalisées au logement). La prime inflation était au départ prévue pour les travailleurs. Mais, « il n’était pas juste de priver les plus modestes de cette aide qui sert surtout à payer les courses alimentaires » a fait savoir Bruno le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Rappelons que le 28 février dernier, 12 millions de retraités français ont perçu la première indemnité inflation (aide individualisée) d’une valeur de 100 €.

Revalorisation de la pension de retraite de base

Le Gouvernement a également décidé de revaloriser la pension de retraite de base de 4 %. Normalement, l’augmentation aurait dû être effective dès le mois d’août mais ne le sera finalement qu’en septembre à cause d’un retard de l’Assemblée nationale. La revalorisation s’appliquera en conséquence à partir du paiement des retraites d’août, paiement prévu le 9 septembre prochain. Quant à la revalorisation de juillet, elle sera versée au même moment, a indiqué l’Assurance retraite. En tout, pour 2022, la revalorisation atteint les 5,1 %. En effet, pour rappel, une revalorisation de 1,1 % a déjà été appliquée en janvier dernier. Et Bruno le Maire a fait savoir sur Twitter que si l’inflation continue de grimper, une nouvelle revalorisation sera appliquée dès janvier 2023. Toutefois, ces revalorisations ne compensent pas totalement l’inflation. Pour une véritable compensation, il aurait fallu une revalorisation, en juillet, d’un peu plus de 8 %. Pour les retraites complémentaires, il faudra patienter encore un peu.

Les minima sociaux eux aussi revalorisés

Dans le cadre du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat des Français, l’Assemblée nationale a également approuvé la revalorisation de 4 % des minima sociaux avec rétroactivité au 1er juillet 2022. Sont notamment concernées, l’Aspa et l’AAH. Concernant cette dernière, la déconjugalisation (les revenus du conjoint ne sont plus pris en compte) a également été votée, une très bonne nouvelle pour de nombreuses personnes. Note : le montant de l’Aspa dépend des ressources et de la situation familiale.

Prime inflation, revalorisations… Des mesures insuffisantes ?

Ces diverses aides et revalorisations sont toutefois la cible de critiques car certains estiment qu’elles ne sont pas suffisantes pour faire face à l’augmentation générale du coût de la vie. Que ce soit dans le domaine de l’alimentaire comme des énergies et des carburants, les prix s’envolent. Or, pour beaucoup de foyers français, les dépenses sont trop élevées et les fins de mois difficiles.

10 commentaires

  • 22 août01:06

    Toutes ces aides contre l'inflation n'ont qu'un seul et unique effet: entretenir l'inflation.


Annonces immobilières