Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Retirer de l’argent en DAB à l’étranger, pas forcément une bonne idée !
information fournie par Boursorama avec LabSense 24/06/2024 à 08:30

À l’étranger, près d’un Français sur trois préfère payer ses achats en liquide. Plus simple et concrète pour certains, cette solution de paiement est pourtant loin d’être la plus économique. Voici quelques conseils pour éviter d’alourdir la facture des vacances en dehors de la zone euro.

Retirer de l’argent en DAB à l’étranger, pas forcément une bonne idée !-iStock-Kathleen Juanda Teo.jpg

Retirer de l’argent en DAB à l’étranger, pas forcément une bonne idée !-iStock-Kathleen Juanda Teo.jpg

Des retraits qui coûtent cher

En France ou dans la zone euro, retirer de l’argent dans un distributeur est une opération susceptible d’entraîner des frais si le retrait est effectué dans le distributeur d’un autre établissement bancaire que le sien. Les retraits effectués en dehors de la zone euro peuvent entraîner des frais bien plus importants : selon l’étude réalisée par le site d’information financière MoneyVox et relayée par Ouest France, seules 5 banques sur les 128 analysées ne facturent pas les retraits effectués dans une autre monnaie que l’euro. De plus, les frais varient en fonction des banques et des pays. Une étude effectuée par Wise démontre que l’Argentine, le Chili et la Turquie sont les trois pays qui facturent le plus, appliquant par ailleurs des plafonds de retrait très bas.

Limiter les retraits en liquide

Certaines banques proposent des forfaits ou options de paiement à l’international permettant à leurs clients d’effectuer des opérations bancaires à l’étranger à moindre coût. La plupart des établissements facturent des frais fixes et appliquent une commission proportionnelle à chaque retrait. Pour réduire les frais sur place, il est donc recommandé de limiter les retraits en liquide et de privilégier les sommes importantes – plutôt que d’effectuer plusieurs petits retraits à des guichets différents. À noter : Les gestionnaires des distributeurs automatiques à l’étranger appliquent également des frais, variables selon les banques et leur localisation. Ces frais additionnels sont habituellement affichés juste avant la validation de la transaction, il est donc possible de revenir en arrière pour annuler le retrait.

Privilégier les paiements par carte bancaire

Aujourd’hui, la plupart des cartes de paiement émises par les banques françaises sont internationales, elles permettent donc d’effectuer des transactions à l’étranger. Par ailleurs, les frais appliqués sur chaque transaction dématérialisée sont moins importants que pour les retraits d’argent liquide. Les frais de transaction correspondent au taux de change et à un pourcentage de commission facturé par l’établissement bancaire. Selon MoneyVox, un paiement par carte de 100 euros effectué le 25 avril 2024 coûte en moyenne 2,90 euros, soit un total de 102,9à euros. En comparaison, au 16 février, un retrait de 100 euros coûtait en moyenne 5,72 euros, et pouvait monter jusqu’à 8 euros.

3 commentaires

  • 24 juin 09:11

    se souvenir de l'intérêt de l'euro et de l'UE sur ce sujet : de belles économies pour le consommateur et les entreprises


Signaler le commentaire

Fermer