1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Retirer de l'argent chez un commerçant avec le cash back
Boursorama avec Pratique.fr09/04/2019 à 10:05

Déjà pratiqué chez certains de nos voisins européens de même qu'aux États-Unis, le cash back va faire son apparition en France. Il sera bientôt possible de retirer des espèces chez un commerçant. Qu'est-ce que le cash back ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quelles sont les règles en la matière ? 

iStock-Thomas_EyeDesign

Le cash back, pour retirer de l'argent tout en réglant ses achats

Cela fait plusieurs années à présent que le cash back existe en Belgique, en Allemagne, aux États-Unis ou encore en Grande-Bretagne. Le principe est le suivant : lorsqu'un client règle un achat en carte bancaire, il peut récupérer en retour de l'argent liquide. Pour cela, il paie un montant supérieur à ce que vaut son achat et reçoit la différence en espèces.   Il est ainsi possible d'acheter 10 euros de pain et de viennoiseries en boulangerie mais de régler 30 euros en carte bancaire pour récupérer la différence en espèces, soit 20 €.   Si pour l'heure la pratique n'est pas encore répandue en France, elle représente déjà 7 % du total des retraits réalisés en Europe. Il faut dire que le cash back est avantageux. Cela permet de répondre à un besoin ponctuel et soudain d'argent liquide pour effectuer d'autres dépenses. Aussi, le cash back offre comme avantage de pallier le manque de DAB (distributeurs automatiques de billets) dans nombre de zones rurales. En effet, de 55 000 DAB ont été fermés dans toute la France.   Autre intérêt : être en résonance avec les habitudes des consommateurs. Le ministère des Finances explique en effet que « contrairement à une idée répandue, l'utilisation de l'argent liquide ne diminue pas en France ».   Aussi, le cash back donne la possibilité à beaucoup de Français de gérer leurs dépenses au plus près, puisque régler ses achats en liquide donne une bonne vision de l'argent dépensé.   Et pour les commerçants, la pratique apporte une qualité de service supplémentaire à leurs clients. Une bonne manière de gagner de nouveaux clients et de fidéliser les anciens.

Lire aussi : Le cash-back débarque dans les supermarchés français

Les règles légales et les règles d'usage du cash back

C'est la directive européenne DSP2 qui introduit la possibilité de proposer le cash back. La pratique est par ailleurs strictement définie par la loi du 3 août 2018 et par le décret 2018-1224 du 24 décembre 2018. Le cash back n'est par ailleurs absolument pas obligatoire. Il s'agit d'un service que chaque commerçant est totalement libre de proposer ou non, gratuitement ou non. Reste que pour en bénéficier, le client doit nécessairement en formuler la demande avant de régler ses achats. Aussi, un montant minimal et un montant maximal ont été définis. La somme minimale de cash back est de 1 euro, le montant maximal est de 60 euros. Autre règle : seuls les règlements en carte bancaire sont acceptés. Aucun paiement par chèque ne permet de bénéficier du cash back. Sachez enfin que le cash back ne peut pas être utilisé à des fins professionnelles. Si pour l'heure le cash back n'est pas encore répandu en France, il y a fort à parier que la pratique se développe progressivement.

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lsleleu
    09 avril09:18

    Pas plus facile pour surveiller le chiffre d'affaire, bon courtage pour les contrôleurs des impots

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer