Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Remboursement, rapatriement: que va-t-il se passer pour les clients de Thomas Cook?
information fournie par Le Figaro23/09/2019 à 12:58

Remboursement, rapatriement: que va-t-il se passer pour les clients de Thomas Cook? (Crédit photo: robertescu - Pixabay)

Remboursement, rapatriement: que va-t-il se passer pour les clients de Thomas Cook? (Crédit photo: robertescu - Pixabay)

La faillite de Thomas Cook a de quoi rendre anxieux les clients du voyagiste britannique, mais un grand nombre d'entre eux devraient être protégés et remboursés grâce à une directive européenne.

Vent de panique pour les clients de Thomas Cook. Le plus ancien voyagiste du monde s'est déclaré lundi en faillite après avoir échoué au cours du week-end à trouver des fonds nécessaires pour sa survie, déclenchant le rapatriement sans précédent de ses quelque 600.000 clients en vacances dans le monde, dont 150.000 Britanniques et 140.000 Allemands. La filiale française du groupe a, elle, dévoilé que 9842 de ses clients se trouvaient actuellement en vacances, tout en expliquant que la situation du groupe n'entraînait pas «l'insolvabilité immédiate» de Thomas Cook France. Mais plusieurs questions se posent pour ses milliers de voyageurs.

LIRE AUSSI - Le voyagiste britannique Thomas Cook fait faillite

Que faire si vous êtes bloqués à l'étranger?

Sur son site internet, Thomas Cook indique que les clients qui sont actuellement à l'étranger doivent consulter impérativement le site www.thomascook.caa.co.uk et ne se rendre à l'aéroport que lorsqu'ils ont un vol alternatif confirmé. Des lignes téléphoniques spéciales ont été ouvertes pour l'occasion afin d'aider les voyageurs internationaux. En cas de difficultés rencontrées pour les clients français il faudra ainsi appeler le numéro d'urgence suivant: 01 41 05 40 81.

Les voyageurs pourront-ils être rapatriés?

Le voyagiste est en train de mettre en œuvre un vaste plan de rapatriement des touristes. Un grand nombre de voyageurs devraient par ailleurs être protégés grâce à une directive européenne, intitulée ATOL (Air Travel Trust Fund). Cette directive - valable pour le Royaume-Uni et les autres membres de l'UE, notamment la France et l'Allemagne - s'applique pour les touristes ayant acheté un voyage tout compris avec vols et hôtels. Les touristes déjà en vacances pourront finir leur séjour puis rentrer normalement, affectés sur d'autres compagnies. «Vu l'ampleur de la situation, quelques perturbations sont inévitables, mais l'Autorité britannique de l'aviation civile va faire son possible pour ramener les gens chez eux aussi près de la date prévue que possible», que ce soit pour les gens couverts par ATOL ou non.

LIRE AUSSI -Faillite de Thomas Cook: que va-t-il se passer pour les clients français?

Mon futur voyage que j'ai déjà payé est-il assuré?

La filiale française de Thomas Cook, encourage vivement les voyageurs à ne pas partir malgré leur réservation. Car si les vols sont réalisés par des compagnies aériennes partenaires, et donc peuvent être effectués, les prestations sur place ne le seront pas forcément. «Compte tenu des fortes perturbations attendues à destination, nous vous préconisons de ne pas partir dès ce jour. Sachez que nous regrettons d'avoir à préconiser cela, mais il nous paraît plus raisonnable de procéder ainsi, afin de vous éviter davantage de difficultés», indique Thomas Cook France sur son site.

Un remboursement est-il envisageable?

Dans un communiqué, la filiale française informe ses clients que les remboursements pourront avoir lieu «si et lorsque Thomas Cook France se placera en cessation de paiements». Mais pour le moment, Thomas Cook France ne peut «prendre aucun engagement». Les touristes qui sont passés par des voyagistes partenaires sont invités à se rapprocher de ceux-ci. Concernant la situation financière de Thomas Cook France, la filiale explique que son avenir «reste conditionné à certains paramètres et différentes mesures conformément à ce que prévoit strictement la loi française dans un tel contexte». «La situation du Groupe Thomas Cook n'entraîne cependant pas l'insolvabilité immédiate de Thomas Cook France», ajoute le communiqué.

Mais encore une fois, la directive européenne ATOL devrait protéger les voyageurs et ces derniers devraient bénéficier de fonds de garantie locaux. Toutefois, ATOL ne prend pas en charge des frais annexes sur place par exemple les réservations liées à un mariage ou autre événement. De même, il ne couvre pas l'achat de billet d'avion seul. Les voyageurs ayant acheté seulement des billets auprès de Thomas Cook ne sont pas non plus couverts par ATOL mais peuvent se tourner vers leur fournisseur de carte de crédit ou les assureurs pour obtenir un remboursement.

0 commentaire

Annonces immobilières