1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Qu'est-ce que le chèque numérique ?
Boursorama avec Pratique.fr08/12/2019 à 08:30

Baptisé #APTIC ou pass numérique, ce chèque s'adresse à tous ceux qui ont besoin d'un accompagnement ou d'une formation pour tout ce qui concerne l'utilisation des outils numériques. Il est accessible auprès des structures locales (guichets de service public, associations...) qui participent au projet. Un autre chèque numérique de 1500 €, destiné exclusivement aux artisans et commerçants d'Ile-de-France, vient par ailleurs d'être mis en place.

iStock-fizkes

Un accompagnement personnalisé

Créé et expérimenté en Gironde à partir de 2015, le chèque numérique Aptic a pour vocation d'aider les citoyens (particuliers, salariés, demandeurs d'emploi, associations...) qui rencontrent des difficultés avec les outils numériques à financer un accompagnement ou une formation. C'est dans cette optique que la société coopérative à intérêt collectif (Scic) Médias-Cité, basée à Bordeaux, a conçu ce chèque numérique. Le service a été déployé désormais un peu partout en France et en 2018, l'équivalent de 500 000 € de chèques Aptic se sont trouvés en circulation dans une trentaine de départements. « De quoi assurer la formation de 5000 à 10 000 personnes. L'objectif est désormais de déployer le dispositif dans toute la France pour atteindre 30 M€ en 2022 et former entre 300 000 et 600 000 personnes par an » a expliqué le gérant de Médias-Cité, Gérald Elbaze au journal La Tribune.  Le fonctionnement du chèque numérique est simple et s'apparente à celui du chèque-déjeuner. Il suffit qu'un acteur public ou privé commande un ou plusieurs chéquiers Apic. Ceux-ci sont d'une valeur totale de 50 ou 100 € en chèques de 10 €. L'organisme redistribue ensuite ces chéquiers à un bénéficiaire qui pourra alors en user pour financer tout ou partie d'une formation aux outils numériques dans un organisme agréé par Médias-Cité.

1500 € pour les artisans et commerçants

Par ailleurs, la région Île-de-France a voté en septembre dernier la mise en service d'un chèque numérique pour les artisans et commerçants du territoire afin de les aider à se lancer dans l'e-commerce, faire l'acquisition d'un logiciel de gestion ou encore créer un site internet pour développer leur activité. Le chèque, d'une valeur de 1500 €, sera opérationnel dès janvier 2020 et devrait concerner 300 TPE (très petites entreprises) de moins de 10 salariés.  Selon le guide Commerçants, en avant vers le numérique, édité par la Direction Générale des Entreprises, 1600 € sont nécessaires pour acquérir un logiciel de gestion ou pour démarrer une activité e-commerce. Pour créer un site internet, il en coûterait au minimum 400 €. Un chèque qui devrait donc s'avérer bien utile pour les quelque 218 500 entreprises artisanales que compte la région. Et compte tenu du fait que 8 % du chiffre d'affaires global du commerce de détail en France est désormais généré par l'e-commerce. Plusieurs régions ont mis en place des dispositifs de soutien à la numérisation des entreprises, l'Ile-de-France étant en revanche la seule à prendre en compte « les prestations digitales sous forme d'abonnements » précise Frédéric Valletoux, le conseiller de la région en charge de l'artisanat au journal Les Échos, ajoutant souhaiter « mettre en place des solutions faciles d'usage qui complètent les dispositifs existants sans les cannibaliser ».

L'état des lieux

Selon APTIC, en 2017, 13 % de la population de 18 ans et plus ne se connecte jamais à internet. Par ailleurs, 7 millions de Français avouent disposer d'un faible niveau de compétences numériques ou se sentir mal à l'aise dans leur utilisation d'internet.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer