Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Près de Nîmes, une gare implantée au milieu d’un «jardin»
information fournie par Le Figaro04/10/2020 à 07:00

(Crédit photo: Daniel VILLAFRUELA - Wikimedia Commons)

(Crédit photo: Daniel VILLAFRUELA - Wikimedia Commons)

À 14 kilomètres de Nîmes, une gare qui se veut écodurable, est sortie de terre au milieu de 5 ha d'espaces plantés.

Comme si on entrait dans un jardin...Quand les voyageurs se dirigent vers la nouvelle gare de Nîmes Pont du Gard depuis l'allée centrale, ils empruntent un sous-bois peuplé de chênes verts, de cèdres ou encore de pins parasols centenaires. Près de 400 arbres (390 exactement) ont été plantés et 223 ont été conservés. Ce sont cinq hectares d'espaces paysagers végétalisés (sur les 26 hectares d'espaces extérieurs) qui entourent la gare située à 14 kilomètres de Nîmes, à Manduel exactement (près de 7000 habitants).

Au cœur de cette zone connectée à la gare, se dresse également un mas du 17e que la mairie a racheté à SNCF pour le réhabiliter avec des matériaux biosourcés. Un restaurant, un espace de ventes de produits locaux, des plateaux de bureaux et des salles de réunion seront bientôt aménagés. « Cette réhabilitation a inspiré la construction de la gare écodurable de Nîmes Pont-du-Gard », indique Philippe Holstein, directeur du projet pour SNCF Gares & Connexions.

Pour faciliter l'arrivée des voyageurs, AREP, l'agence d'architecture à l'origine du projet, a multiplié les espaces intermodalités (bus, taxis, vélos, voitures...), à 300 mètres environ de la gare. Au total, 1000 places de parking - dont 500 seront bientôt recouvertes par des ombrières photovoltaïques capables de produire deux fois les besoins d'énergie de la gare (l'équivalent de 407 foyers français en moyenne) - et 80 bornes de recharge électrique. « Nous avons voulu apporter le même soin aux espaces extérieurs qu'à l'intérieur de la gare », souligne Madeleine Masse, directrice déléguée territoires d'AREP.

À l'intérieur de ce bâtiment ferroviaire de 2500 m², on remarque la toiture qui couvre le hall voyageurs: elle agit telle une grande ombrière. « La toiture est étanche, dispose d'un système de brumisateur, d'une ventilation naturelle apportée par les portes d'accès et les châssis ouvrants en toiture, protège des rayons de soleil et filtre la lumière , ce qui fait que la gare est frugale en consommation énergétique », explique Fabienne Couvert, directrice déléguée architecture d'AREP.

La filiale de SNCF a opté, dans ce but, pour des canisses de bambous, étalés par dizaine sur la toiture et sur les façades vitrées. En provenance du Vietnam... « Les essences de bambou cultivées en France ne répondent pas aux exigences de durée de vie et de tenue en feu », précise Philippe Holstein. Le tout supporté par des poteaux en chêne de 9 mètres de haut qui, eux, viennent des Vosges.

1 million de voyageurs par jour

Pour fluidifier les flux, le mot d'ordre c'est la simplification. « L'espace doit être lisible et intuitif », insiste Fabienne Couvert. Sur le quai, les voyageurs pourront attendre leur TGV, partiellement protégés du soleil, de la pluie et du vent par des abris et des pare-vent. Enfin, la gestion de l'eau est assurée par la création de noues - une sorte de fossés - paysagères, de bassins de rétention et de cuve de récupération. Coût total des travaux? « Nous avons tenu le budget de 83 millions d'euros et livré la gare avec un an d'avance, en décembre 2019 », se satisfait Philippe Holstein.

Pour Raphaël Ménard, président d'AREP, « c ette gare illustre le renouveau énergétique de la gare de demain». «De pure consommatrice, elle devient productrice d'énergie ». « Elle compose avec l'identité méditerranéenne du site: que ce soit les terres qu'il a fallu extraire pour la construction de la gare et qui ont été stockées et réemployées sur le site ou les grandes rampes extérieures qui ont été conçues dans le talus végétal », ajoute Fabienne Couvert. Reste à savoir si ces arguments sauront séduire un million de voyageurs par jour, l'objectif fixé par SNCF.

0 commentaire

Annonces immobilières