Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Pourquoi le Livret A n’est pas le meilleur placement pour préparer sa retraite
information fournie par Boursorama avec Newsgene07/02/2024 à 14:25

Il faut remonter à la crise de 2008 pour retrouver un taux de 3 %. (Skitterphoto / Pixabay)

Il faut remonter à la crise de 2008 pour retrouver un taux de 3 %. (Skitterphoto / Pixabay)

Selon la 22e édition du baromètre Ipsos « Les Français, l'épargne et la retraite », près d'un quart des Français considère le Livret A comme le meilleur produit d'épargne pour préparer sa retraite. Financièrement, d'autres placements s'avèrent pourtant bien plus intéressants.

Plus de 200 ans après sa création, le succès du Livret A ne se ternit pas. Comme le souligne la 22e édition de l'enquête « Les Français, l'épargne et la retraite » , réalisée par Ipsos pour le Cercle des épargnants, 24 % des Français voient le Livret A comme le meilleur produit d'épargne pour préparer sa retraite, devant le plan d'épargne retraite (23 %) et l'assurance vie (21 %). Ces deux derniers placements sont pourtant nettement plus rentables à long terme, indique Capital .

Un résultat qui n'étonne pas la présidente du Cercle des épargnants, Valérie Plagnol. Elle qui souligne que le Livret A « offre deux avantages non négligeables pour la retraite : la garantie en capital et une défiscalisation totale des intérêts » . Un attrait renforcé par son nouveau taux, fixé par le ministère de l'Economie à 3 % minimum jusqu'au 1er février 2025.

Seulement 0,5 % entre 2020 et 2022

Sur l'année 2023, la comparaison avec le fonds euro, le support à capital garanti accessible sur un PER ou une assurance vie, joue en faveur du Livret A. Le rendement moyen du fonds euro s'établissait effectivement en moyenne à 2,5 % et n'était en plus pas net d'impôt. En 2021, ce rendement avait même fortement chuté, jusqu'à 1,28 %. Une érosion qui inquiète les Français et les amène à se tourner vers des placements qu'ils considèrent moins risqués.

Pourtant, plusieurs paramètres amènent les spécialistes à considérer le Livret A comme un mauvais choix pour préparer sa retraite. Tout d'abord, le taux de ce produit d'épargne dépend de l'inflation, et peut ainsi fortement diminuer. Il faut remonter à la crise de 2008 pour retrouver un taux de 3 %. Entre février 2020 et février 2022, le taux plafonnait à un ridicule 0,5 %, et, depuis sa création en 1818, il n'a d'ailleurs jamais dépassé les 8,5 % (entre octobre 1981 et août 1983).

Un placement plafonné

Malgré ses récents déboires, le fonds euro a affiché un taux de rémunération moyen entre 3 et 9 % entre 1985 et 2011. Les unités de compte, qui constituent des supports non garantis des PER et des assurances vie, peuvent s'avérer encore plus rentables. En effet, la performance annuelle moyenne des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) atteint 8,3 %, et celle des actions 15,1 % selon l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF).

Le Livret A est par ailleurs pour l'instant plafonné à 22 950 euros, ce qui minimise fortement la possibilité d'amasser des gains conséquents. Si le taux de 3 % se maintenait indéfiniment (une situation hautement improbable sur le long terme), il faudrait 24 ans pour doubler cette mise. Enfin, ce produit ne présente pas tous les avantages offerts par le PER et l'assurance vie en matière de succession.

3 commentaires

  • 07 février16:27

    Allez on va ouvrir 10 livrets A pour la retraite. Oups pas possible


Signaler le commentaire

Fermer