Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Placements financiers : quels supports privilégier pour diversifier ses investissements en 2022 ?
information fournie par Café de la Bourse18/01/2022 à 08:00

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Alors que les taux directeurs des banques centrales pèsent sur l'attractivité des obligations et que les marchés actions au plus haut enchaînent les records, il peut être opportun en ce début d'année 2022 de chercher à diversifier ses avoirs en misant sur des stratégies d'investissement ou des actifs qui pourront venir booster le rendement de votre portefeuille. Découvrez dans cet article 4 pistes à explorer pour investir tout en diversifiant votre patrimoine.

Les fonds ISR

Les fonds ISR sont le plus souvent des OPCVM, gérés activement ou non, les ETF ou trackers sont aussi très présents sur ce segment, possédant le fameux label Investissement Socialement Responsable. Ce label permet d'identifier rapidement les fonds qui prennent en compte les critères extra-financiers ESG (Environnement, Social, Gouvernance).

Les fonds ISR permettent aux investisseurs particuliers d'identifier rapidement des fonds investis en actions ou obligations qui font la part belle aux critères extra-financiers, comme le respect de l'environnement, le bien-être des salariés ou la bonne gouvernance. Non seulement ce placement séduira les particuliers qui veulent donner du sens à leurs investissements, mais il est aussi établi que les fonds ISR ont tendance à surperformer leur indice de référence.

Du côté des inconvénients, on retiendra l'opacité de certains labels et le greenwashing dont peuvent faire preuve certaines entreprises. Mieux vaut donc si l'on veut investir dans la finance durable faire confiance à des labels tels que le label ISR. Attention, nous rappelons également que l'investissement dans des fonds ISR n'est pas garanti en capital, est soumis à la volatilité, et doit donc s'envisager sur le moyen-long terme.

Le private equity

L'investissement dans les entreprises non coté, ou private equity, est un autre moyen d'investir sur le marché actions, sans se tourner vers la Bourse. Cela consiste à acheter des parts d'entreprises en early stage, de TPE et PME présentant des potentiels de croissance élevés. Il est donc primordial d'identifier un service ou produit de qualité, auquel doit s'ajouter un business model attractif.

Parce que vous faites confiance à l'entreprise à ses débuts, les parts seront relativement bon marché et vous pourrez potentiellement réaliser une belle plus-value. Les perspectives de rentabilité sont donc particulièrement élevées en cas de succès.

Cependant, parce que vous investissez sur une entreprise peu mature, qui n'a pas encore fait ses preuves, le risque est grand et vous pourriez bien aussi réaliser une moins-value record, voire perdre l'intégralité de votre investissement, d'où l'importance de ne consacrer qu'une faible partie de ses avoirs à ce type d'investissement et d'investir dans de nombreuses entreprises. Pour faciliter ce travail de diversification tout en comptant sur l'expertise de professionnels en la matière, vous pouvez vous tourner vers des FCPR (Fonds Commun de Placements à Risques), des FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) ou des FCPI (Fonds Communs de Placement dans l'Innovation) qui permettent en outre de bénéficier d'avantages fiscaux.

Les crypto-monnaies

Les crypto-monnaies sont des monnaies numériques non régulées par les banques centrales ou les organismes bancaires, reposant sur la cryptographie. On en compte aujourd'hui plus de 8 000 mais seules quelques dizaines représentent l'immense majorité du marché. Il s'agit d'actifs hautement volatils, en pleine expansion, dont la capitalisation totale ne cesse de croître.

Les crypto-monnaies présentent des potentiels de rendement très élevés et il n'est pas rare que la croissance d'un token dépasse les 4 chiffres sur une année.

Le corollaire d'une telle performance est bien sûr le risque et la volatilité. Bien que cette classe d'actifs soit considérée par certains comme une nouvelle valeur refuge, la stabilité ne fait pas partie de ces caractéristiques. Il s'agit même d'un actif particulièrement volatil et le risque de perdre une grande partie de son investissement est bien présent, surtout si l'on se positionne avec un effet de levier.

Notez qu'il est possible d'investir sur le marché des crypto-actifs en direct, ou bien via des CFD. Des ETP et ETF permettent aussi depuis peu de tracker la performance de certaines crypto-monnaies comme le bitcoin ou l'Ether.

Les parts de SCPI

Enfin, pour diversifier son portefeuille, il pourra être opportun d'y introduire une dose d'immobilier.  On peut notamment penser aux SCPI ou aux SCI qui permettent d'investir non pas dans un bien mais dans un parc de biens immobiliers tout en délégant la gestion à des professionnels.

Cet investissement s'adresse donc à tous ceux qui n'auraient pas les moyens de réaliser un investissement en direct et qui souhaiteraient ne pas s'embarrasser des contraintes de gestion.

Rappelons tout de même que ce type d'investissement n'est pas garanti en capital et que même si le marché est plus liquide que celui de l'immobilier en direct et qu'un marché secondaire existe, vous pourriez à la revente devoir patienter un peu avant de trouver un acquéreur et éventuellement subir une décote.

Notez également que les OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) permettent de s'exposer tout à la fois aux marchés de l'immobilier et des actions.

Valeurs associées

NEXC +0.11%

0 commentaire

Annonces immobilières