Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Phishing : il se fait voler 1 800 € après une arnaque à la carte Vitale, la banque refuse de le rembourser
information fournie par Boursorama avec Newsgene06/07/2022 à 17:05

L'établissement bancaire a juste accepté de faire un geste commercial à hauteur de 600 € envers le jeune homme. (illustration) (Pixabay / fancycrave1)

L'établissement bancaire a juste accepté de faire un geste commercial à hauteur de 600 € envers le jeune homme. (illustration) (Pixabay / fancycrave1)

Un jeune homme étudiant à Nancy (Meurthe-et-Moselle) a récemment été victime d'une arnaque à la carte Vitale, au cours de laquelle les escrocs ont dérobé ses coordonnées bancaires et lui ont volé 1 800 €. Estimant qu'il avait fait preuve d'une négligence grave, la banque refuse de le rembourser et lui a seulement versé 600 € en guise de geste commercial.

Malgré les avertissements des autorités, les campagnes de phishing (ou hameçonnage) continuent de faire des victimes en France. Récemment, c'est un jeune étudiant basé à Nancy (Meurthe-et-Moselle) qui a perdu 1 800 € après avoir communiqué ses données bancaires à des escrocs, rapporte Vosges Matin relayé par Capital .

Un faux conseiller bancaire l'appelle

Le jeune homme a reçu un SMS un jour lui intimant de renouveler sa carte Vitale. Le message contenait un lien sur lequel la victime a cliqué, avant de remplir le fameux formulaire. Ce dernier demandait les coordonnées bancaires mais l'étudiant ne s'est pas méfié.

Quelque temps plus tard, le jeune homme a reçu un appel d'un prétendu conseiller de la banque de sa mère, qui l'a guidé dans différentes étapes et lui a demandé de valider plusieurs transactions, lui assurant que les sommes ne seraient pas débitées. Ces déclarations étaient évidemment fausses, et l'étudiant a ainsi été défaussé de 1 842,38 € en quelques minutes.

600 € de geste commercial

Le jeune homme et sa mère ont fait une déposition sur la plateforme en ligne Perceval et un signalement. Malgré cela, la banque a refusé de les rembourser des sommes perdues. L'établissement a en effet considéré que l'étudiant avait commis une négligence grave en communiquant ses coordonnées bancaires.

Or ce type de négligence permet à la banque de se soustraire à une quelconque responsabilité. Elle a tout de même offert 600 € au jeune homme en guise de geste commercial. Une somme largement insuffisante aux yeux de sa mère, qui a décidé de porter plainte contre sa banque et de raconter sa mésaventure à l'association UFC-Que Choisir.

3 commentaires

  • 10 juillet16:14

    Objectivement il l a fait preuve de négligence surtout pour un jeune ! 1) une carte vitale est gratuite et non pas necessaire de coordonnées bancaire 2) il est évident que les opérations validées sur le web sont réels !


Annonces immobilières